Les membres de la Coalition Wattu Senegaal croient dur comme fer que les élections du 30 juillet ont été truquées par le régime en place. Suite à ses alliés qui, lors d’une face à face avec la presse organisée avant hier ont dénoncé des irrégularités lors de ces élections législatives, Pape Diop, patron du parti Bok Gis Gis a tiré sur le Conseil Constitutionnel avant de donner des arguments qui font qu’il doute fort de la fiabilité du fichier électoral.

A l’en croire, s’il a été décidé que les forces de l’ordre et les forces de défense votent le même jour que les civils, c’est parce qu’un plan a été ourdi en amont pour faire des fraudes avec des ordres de missions.

Compte tenue de tout cela, Pape Diop a fait savoir qu’ils ne vont plus participer à des élections organisées par Macky Sall tant que tous ces problèmes ne sont pas résolus. Ainsi, il   rejoint ses camarades de Mankoo Wattu Senegaal qui ont mentionné dans un document dénommé « livre blanc » qu’ils n’irons plus aux élections organisées par Macky Sall et son régime.

PARTAGER