Modern technology gives us many things.

Exit Bennoo Tass Yakkar ! Bienvenue Bennoo Bokk Yakkar ! (Par Oumou Wane)

benno 4Convenons-en, l’histoire hâte le pas ! Pas plus tard que la semaine dernière, nous prédisions ici l’Apocalypse Now et nous nous posions la question de savoir qui de Idy et de ABC allait tirer le premier ! Ils ont dégainé simultanément. Certes, ils n’ont pas opté pour la mitrailleuse lourde mais pour le pistolet, plus adapté à la chirurgie du moment et va direct dans le cœur de  la cible. Nul besoin donc pour eux de frapper à l’aveuglette car il s’agit bien de sauvegarder certains, qui pourraient être les alliés de demain ! Que de calculs !

Conseillers en embouteillage dans l’ouïe du Président, avez-vous seulement vu ce qui se joue là ? Les mots sont limpides pour qui sait décoder ces deux-là !

ABC viré, expulsé ou banni, rien n’y changera ! Il est né APR et mourra APR et se réclamera de ce parti à toutes les élections. Voilà qui est clair !

abc newContinuons de décoder ! Il ne peut être viré de l’APR tout simplement parce qu’il est l’APR. C’est dans son ADN ! Ce parti, il l’a bâti de ses mains, il s’y est tant investi à l’époque où Macky Sall était honni et pourchassé et que tout le monde le fuyait. Comme un bouclier et à son corps défendant, il était là, solide comme un roc, droit dans ses bottes et dans ses valeurs. Aujourd’hui, on lui reproche ses activités fractionnistes ! Sont-elles réelles ou pas ? Peut-être lui reproche-t-on aussi d’autres choses que nous autres ignorons mais disons ceci, ce morceau ABC est trop volumineux pour vouloir le passer par dessus bord à la sauvette ! L’autre incongruité qui nous turlupine dans cette histoire, eu égard à la personnalité de ABC, c’est la légitimité des préposés à la tâche ! Sont-ils aptes à le faire ? Qui sont-ils pour le faire ? Une question se pose ici et sans vouloir froisser quiconque, Macky et ABC sont un et doivent pouvoir régler leurs problèmes à huis-clos !

De l’extérieur, nous avons une haute idée de ce que ABC a abattu comme travail et ne pouvons-nous résoudre à son expulsion de cette manière. Donc nous restons sur notre faim ! Seul Macky Sall peut nous dire la vraie raison du divorce et si cela nous paraît intelligible nous l’accepterons. Sinon comme tant d’autres victimes politiques, ABC aura la sympathie de tout le monde et deviendra un vrai éléphant dans la main de Macky. Il ratissera large à Saint-Louis, APR, PDS et simples quidams voteront tous pour lui.

Un remake ? Oui ! Un remake du Wade-Idy, Wade-Macky et maintenant Macky-ABC. Toutes des histoires de soustractions. Pourtant, surtout en politique, l’addition est l’opération qui semble payer le plus ! Allez-y comprendre pourquoi ils aiment tant ces soustractions meurtrières nos politiques !

idy microJoueurs de solfège toujours aux oreilles du Président, passez à la note positive, celle qui éteint les feux et non celle qui les attise ! Les conseillers, dit-on ne sont pas les payeurs, l’expression va comme un gant dans cette situation. Dites-vous une chose, ce qu’il y a à perdre dans cette opération est plus gros que ce qu’il y a à y gagner. Donc trouvez les moyens de les réconcilier car il n’est jamais trop tard. Peut-être les laisser seuls à huis clos quelques heures et ils se retrouveront comme avant, lorsque de leur énergie démultipliée ils ont fait face à tous les écueils sur leur chemin dressés.

Disions-nous, Idy et ABC ont dégainé en même temps ! Leur point commun ? S’inscrire dans leur parti et dans la coalition BBY ! Ils ne lâcheront pas les bêtes, vivre avec jusqu’au bout et jeter leurs dépouilles lorsqu’il n’y aura plus rien à en tirer. C’est de bonne guerre !

Idy dit clairement qu’il est dans la coalition que nous appelons désormais Benno Tass Yakaar tant tous nos espoirs sont ensevelis dans son ronronnement et son agonie sans fin. Seulement il nous précise qu’elle est mal gérée. En voilà une autre histoire ! Décodé donc, c’est Macky le problème. Bien ! Le PS et l’Afp, il a l’air de les ménager pour l’avenir. Et pourquoi pas ?

benno 3Purée quand même, les gens du PS et de l’AFP, ils veulent quoi ? Comment des partis structurés qui comptent des cadres aptes à être des Présidents de la République peuvent-ils indéfiniment se contenter de ce rôle de complément alimentaire sans jamais être l’aliment ? Excusez-nous mais nous ne comprenons pas qu’ils acceptent de perdre autant de plumes dans cette équipée suicidaire. Il est en effet difficile d’imaginer un seul instant qu’un strapontin soit si moelleux qu’on y laisse ses fesses ou sa substance. Il y a quand même des limites à la douceur.

Dans la bouillabaisse sénégalaise, il y a de tout  et la recomposition politique pour une vraie majorité présidentielle a commencé ! La coalition Benno Tass Yakkar est enterrée, même si les joueurs sont encore à table et font semblant de jouer, la partie est bel et bien terminée ! Ils le savent et attendent de voir qui va quitter l’autre en premier. En amour comme en politique c’est celui qui part en premier qui est le traître. Et en politique cela se paie au prix fort.

Notre You national s’en est pourtant allé de la coalition mais il ne jette nullement l’éponge. Il est de fait la première cellule de la renaissance à venir. D’autres vont le rejoindre pour bâtir une nouvelle coalition autour du Président. Regardons-le bien, il est fin et intelligent et a les narines qui captent l’air du temps avant tous les autres ! Animal devenu politique il va ressortir son weur ndombo irrésistible mais surtout fatal ! Welcome à notre nouvelle UMP. Rip à Benno Tass Yakkar qui n’en finissait pas de nous désespérer tant le greffon refusait de prendre. La loyauté est arrivée à bon port, c’est le pragmatisme qui doit lui emboîter le pas maintenant, Monsieur le Président !

C’est le moment de retirer les biberons, Wade le fit à une époque pour reprendre son destin d’élu en main. Plus ce compagnonnage bidouillé dure, plus les partis s’y affaiblissent et plus les sénégalais sont hystériques. Et ceux sont eux qui votent !

Les réalisations du gouvernement ne sont même pas visibles, noyées qu’elles sont dans un débat politique fade et exténuant. La communication gouvernementale est au taquet malgré ses experts. Elle n’arrive pas à prendre le dessus sur la politique. Les prix du loyer bloqués en vue d’une baisse définitive ? Hourra, voici  une bonne nouvelle… hélas vite balayée par le sensationnel d’une démission, celle de Moubarack Lô ! Who cares ? Ce qui nous importe nous, c’est que l’Etat reste ! Les va-et-vient des uns et des autres, les ambitions frustrées, les espoirs défaits ou naissants sont vraiment le cadet de nos soucis.

L’enjeu, c’est notre pays et son devenir, ne nous dispersons pas dans des futilités et agitations de pirouettes. L’économie et le bien-être social doivent revenir en force au centre du débat. Irriguez les poches des sénégalais d’argent frais, trouvez-le ! Refaites les hôpitaux, les écoles, les routes et faites retrouver le sourire aux entreprises ! Nous sommes tous plus que morts et devenons durs d’oreilles maintenant…. Parce qu’un mandat de cinq ans c’est trop court pour quelqu’un qui réussit. Sept ans c’est une éternité pour quelqu’un qui échoue ! Prenez la pente du bon côté et l’on vous plébiscitera, Monsieur le Président ! Vous en avez largement le temps.

oumou waneOumou Wane

Présidente Africa7

Les commentaires sont fermés.