Modern technology gives us many things.

Exclusif ! Tout s’écroule à la CREI : La Cour Suprême annule la nomination Du substitut du Procureur.

crei antoine diomeUne victoire pour Karim Wade et ses frères du parti démocratique sénégalais poursuivis par la CREI. Une source bien introduite nous apprend que la Cour Suprême vient d’annuler la nomination de Antoine Diome le substitut du Procureur spécial près de la Cour de répression de l’Enrichissement illicite qui avait été nommé en mai 2012.

Eh bien le château de charges du procureur de la CREI, Aliou Ndao, s’écroule d’un seul coup. Les érosions du vent des milliards supposés appartenir à Karim Wade l’avaient ébranlé. Mais le couperet de la Cour Suprême qui annule la nomination de son substitut qui n’a pas le profil de l’emploi, démontre l’amateurisme de la CREI et son incompétence.

C’était en janvier 2013 qu’une requête avait été introduite à la Cour suprême par les avocats de l’ancien garde des Sceaux, ministre de la Justice, Cheikh Tidiane Sy, de l’ancien ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, de l’ancienne ministre d’Etat, Awa Ndiaye, de l’ancien ministre des Transports aériens, Farba Senghor, et de l’ancien directeur de cabinet du Ministre d’Etat Karim Wade, Abdoulaye Racine Kane. Ils voulaient faire annuler le décret N°2012 502 du 10 mai 2012 portant nomination des membres de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Et ils visaient particulièrement Antoine Félix Diome qui, selon eux, ne remplit pas les critères pour occuper le poste de substitut du Procureur spécial.

Ce dernier avait participé et participe encore à plusieurs enquêtes en France et au Sénégal dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Eh bien aujourd’hui, tout est à l’eau. Et toutes ses enquêtes doivent être sous le coup de la nullité (si on est dans un pays dit civilisé).

Un camouflet pour le procureur de la CREI qui doit revoir toute sa stratégie. Mais avant il doit libérer Karim Wade pour vice de procédures.

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.