Modern technology gives us many things.

Les exceptions de nullité rejetées : place au procès…

Le tribunal de grande instance de Dakar a statué, hier, sur les exceptions de nullité soulevées par les avocats de Khalifa Sall dans le cadre de l’affaire dite de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. Ainsi donc, par cette décision, le procès de Khalifa Sall est parti pour aller jusqu’au bout. Et, dès le 5 février prochain, le tribunal va entrer dans le fond du dossier puisque, jusque-là, la défense était dans la bataille de procédure.

Naturellement, les avocats de la défense ont fait part de leur déception estimant que « le droit n’a pas été dit ». Il y a deux semaines, les conseils de la défense avaient soulevé l’incompétence du tribunal correctionnel pour juger les infractions d’association de malfaiteurs et de détournement de deniers publics et avaient demandé « la libération d’office des prévenus », pour nullité de la procédure.

Contrairement aux conseils de la défense, l’avocat de l’Etat, Me Baboucar Cissé se réjouit de la décision du Tribunal. « Le tribunal n’a fait que dire le droit. En ce qui concerne la demande de liberté provisoire avec une autorisation de cautionnement, le tribunal a soutenu point par point. Puisque des biens immobiliers qui n’appartiennent même pas aux personnes indiqués ont été offerts en garantie », a-t-il indiqué. Par conséquent, « la demande de liberté provisoire ne répondait pas aux dispositions de l’article 140 du Code de procédure pénal. C’est-à-dire le remboursement ou le cautionnement. Ce qui n’a pas été le cas. Et, en conséquence le tribunal l’a rejeté. Le tribunal a souligné qu’il est compétent »

« La défense ne voulait pas aller au fond. Ils ont voulu abréger le procès. Et, le fond est assez clair. Il s’agit d’un dossier de flagrants délits. Et, en matière de flagrants délits, les faits sont clairs, indiscutable et constant », a dit Me Cissé confiant. Car, selon lui, le fond de ce procès va permettre de monter à l’opinion publique nationale et internationale que des malversations ont été commises par les prévenus, Khalifa Sall et Cie. Ça promet…

Les commentaires sont fermés.