Modern technology gives us many things.

Eaux troubles dans le Golfe de Guinée : les pays côtiers menacés

golfe de guinéeLe Bureau maritime international a indiqué mardi que la piraterie est devenue plus préoccupante sur les côtes ouest-africaines que dans le Golfe d’Aden.

Dans un rapport, le BMI souligne que 966 marins ont été attaqués dans le Golfe de Guinée (entouré) en 2012, ce qui représente une hausse par rapport au chiffre de l’année précédente qui était de 851.

Les pirates opérant dans la zone dérobent les navires de leurs cargaisons de pétrole et les membres d’équipage de leurs biens.

Pour parvenir à leurs objectifs, ces pirates font souvent usage d’une extrême violence.

Cinq des 206 personnes prises en otages l’année dernière sur les côtes de l’Afrique de l’ouest ont été tuées.

Le rapport intitulé Le Coût Humain de la Piraterie Maritime 2012 a été conjointement élaboré par le Bureau Maritime International (BMI), le Projet Oceans Beyond Piracy (OBP) et le Programme de Réponse Humanitaire à la Piraterie (MPHRP).

Le document soutient que, malgré la multiplication des actes de piraterie dans le Golfe de Guinée, la région n’a pas fait l’objet de la même attention qui avait été portée à la Somalie.

Le Golfe de Guinée (GG) est une zone riche en ressources naturelles qui s’étend sur le long du littoral Atlantique et comprend des territoires en Afrique occidentale, centrale et australe. Le GG héberge l’une des plus riches sources d’hydrocarbures au monde. A l’exception du Soudan et du Tchad, tous les pays producteurs de pétrole en Afrique subsaharienne se situent dans le GG. Ces pays sont, entre autres, l’Angola, le Cameroun, la République du Congo (Brazzaville), la République Démocratique du Congo (RDC), la Guinée Equatoriale, le Gabon, le Nigeria et Sao Tomé et Principe, la Côte d’Ivoire.

Les commentaires sont fermés.