Modern technology gives us many things.

D’un Benno dispersé, désorganisé et désorienté à un gouvernement d’union nationale, ça alors ?

benno 3« Encore une inspiration d’une idée saugrenue d’un président et sa coalition qui se cherchent dans un pilotage à vue qui a fini de mettre à nu les limites et les failles d’un attelage gouvernemental au pouvoir chapeauté par Macky Sall », s’est écrié ce politicien vivant à Dakar et qui a préféré garder l’anonymat, à l’annonce de la création d’un gouvernement d’union nationale à l’instar de l’Ump, par Macky Sall. Et de poursuivre : « Nous aimons toujours singer pour ne pas dire imiter le colon dans tout ce qu’il fait, alors que nos réalités ne sont pas les mêmes. »

Hé oui, un mimétisme de l’Ump qui dénote d’un signe manifeste d’une tergiversation renversante, signe avant-coureur d’une Apr ébranlé qui cherche vaille que vaille à s’harmoniser et à se maintenir dans un Benno bokk yakaar désormais dispersé, désorganisé et désorienté à tout jamais… Mais bon, tout ça, même si à l’accoutumé, il ne faut jamais dire jamais en politique. Néanmoins, force est de reconnaitre que les patates sont cuites à calcination pour une Apr qui s’est donnée en spectacle spectaculaire de signes de divisions tout récemment à Thiès et pour un Benno bokk ba tassaro qui aboie aux déballages des démissionnaires de la présidences et des vieux –partis- de « caïmans et autres dinosaures » qui s’accrochent encore au font de la marmite pour racler les dernières croutes qui restent, histoire de se gonfler les poches en attendant de claquer définitivement la porte de la « petite chambre » du « Macky » qui aspire à devenir une « grande maison » pour se positionner aux prochaines joutes électorales.

Réalité réalisable ou effet d’annonce de diversion ? En tout cas, si un certain Souleymane Jules Diop était encore à l’opposition, ces chroniques hebdomadaires seraient imbues de matières virulentes à l’endroit des tenants du pouvoir, comme il savait si bien le faire du temps d’Abdoulaye Wade et de sa famille politique et naturelle qu’il traitait, sans sourciller, de tous les noms d’oiseaux et les accablait de tous les péchés de « Sodome et Gomorrhe »… Si un certain Abou Abel Thiam était encore dans l’opposition, le plateau de Diné ak Jamono d’une certain « Molah » qui l’a « fabriqué » en desk politique serait bien servi….

Si un certain Abdou Latif Coulibaly était dans l’opposition, alors là, ce serait des missiles qu’il aurait pilonnés à l’endroit du pouvoir en place avec sa plume « méchante » et son verbe « cinglant ». Mais puisque la deuxième alternance semble à son tour être piégée et que tous les opposants, ou du moins celles et ceux de Benno, pour ne pas dire Tassaro, sont au pouvoir, ça aboie  dans une implosion qui finira inévitablement par se désarticuler. Il faut reconnaître que le Pds et ses alliés ont beaucoup subi la foudre de ses journalistes convertis à la politique. Mais à y regarder de plus près, « la manière de faire de Macky, c’est la même ‘’soce’’ (comprenez ‘’choses’’) que ceux qui étaient avant lui », a lancé ce taximan Peul. Mais c’est pour ajouter aussitôt que contrairement au régime de Wade, « les gens de Macky n’ont rien fait, n’ont pas de millionnaires encore moins de milliardaires, alors qu’ils vivent bien et nous le bas peuple n’avons rien. L’argent ne circule pas. Encore que le loyer nous bouffe tout le fruit de notre labeur. »

En tout cas, la messe est dite : et qu’entre autres réactions, notamment celle qui ont prêtés à confusion du fait de la malhonnêteté de certains journalistes, et dont le coordonnateur du Pds, Oumar Sarr a fait les frais lui prêtant d’être disposé à « s’engouffrer » dans le fameux gouvernement national, il s’est justifié en ces termes : « Dans une émission de 2STV qui sera diffusée le dimanche 1er Décembre 2013, j’ai démontré que nous faisions face à une crise de fin de régime et la majorité présidentielle, essoufflée, déchirée, déchiquetée, n’en pouvait plus et nous allons au devant d’une situation grave pour notre pays. A une question de la journaliste qui me demandait si nous serions prêt à participer à un gouvernement d’union nationale, j’ai donné quelques éléments de réponse (je cite de mémoire):

1. Le PDS ne peut pas être contre, par principe, à tout gouvernement d’union nationale parce que c’est l’intérêt du pays qui est toujours mis en avant, et notre opposition n’est pas une opposition crypto-personnelle

2. Dans le cas d’un gouvernement d’union nationale au Sénégal, certains préalables devraient être mis en avant, notamment

i. Macky SALL devrait s’adresser au peuple et reconnaître ses difficultés, ses erreurs d’orientation

ii. Macky SALL devrait libérer tous les otages et prisonniers politiques

iii. Un programme de redressement national s’inspirant ce que le président Wade a réalisé dans le pays devrait être élaboré

iv. Un calendrier pour les élections devrait être adopté

3. En tout état de cause, le PDS ne demande nullement à participer à un quelconque gouvernement du régime de Macky SALL. Il lutte, dans l’opposition, pour créer les conditions d’une alternance qui peut profiter au pays et à l’Afrique. Malheureusement, la journaliste, avant la diffusion de l’émission, a présenté au JT du 25 Novembre un extrait de cette interview centré uniquement sur cette question d’union nationale et a demandé à des acteurs politiques s’ils sont d’accord avec ‘’la proposition de gouvernement d’union nationale du PDS’’, ce que certains ont approuvé et d’autres non. Voilà la vérité. Comprenne qui pourra les raisons du brouhaha fait autour de ma déclaration à 2STV! »

L’union fait la force, a-t-on coutume de dire. Mais alors, à quelle force peut espérer et/ou devrions-nous nous attendre d’une coalition dénommé Benno dispersé, désorganisé et désorienté aspirant, sous l’instigation du Président Macky Sall, à  un gouvernement d’union national, modèle d’Ump, ça alors ? Macky, ce serait-il du Wade sans Wade ou du Macky qui imite Wade, ou encore qui imite une Ump se trouvant dans un autre pays où se repose tranquillement, le vénéré « pape du Sopi » dont l’alternance a été piégé par un seul opposant au pouvoir et non par plusieurs opposants au pouvoir ?

En attendant que les jeunes recrus pour mettre de l’ordre dans le désordre entament et finissent leur formation pour ne pas devenir une milice pro-M…, attendons de voir de quel genre de souris va accoucher ce gouvernement d’union nationale ! Macky, qu’est-ce qui ne va pas ? Vous ne vous retrouvez plus ?

 

Balthazar xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.