Modern technology gives us many things.

Duel Cissé Lô-Sonko : une guerre sans merci par presse interposée

Il n’est pas exagéré de dire que le président du parlement de la CEDEAO et l’ancien inspecteur des Impôts et domaines ne s’aiment pas. Moustapha Cissé Lô, connu pour ses déclarations fracassantes pour ne pas dire insultantes, ne porte guère dans son cœur Ousmane Sonko célèbre pour éventer tous les « deals » du Macky. Une impossible entente qui débouche sur un duel à distance.

Interpellé sur les fameux 10 millions d’indemnités que devaient recevoir chaque député de l’Assemblée nationale, un projet mis sur la place publique par le député de Pastef, El pistolero n’a pas mâché ses mots. « Je n’ai pas de temps à perdre avec Ousmane Sonko », a-t-il dit d’emblée demandant à Ahmed Aïdara dont il était l’invité de demander à l’ancien inspecteur des impôts comment il a fait pour avoir sa maison. A en croire Cissé Lô, il doit sa maison à Tahibou Ndiaye, l’ancien DG du Cadastre condamné à 5 ans de prison par la CREI pour enrichissement illicite, dont il était « le nègre de service ». Pour Moustapha Cissé Lô, cette maison est sa part du gâteau dans le bradage du foncier du temps de Wade. « Pourquoi il n’a jamais parlé de ce bradage foncier alors qu’il était au cœur du système ? », s’interroge-t-il avant de soutenir que les déclarations de Sonko sur les prétendus 10 millions ne sont qu’un tissu de mensonges. Aussi, lui demande-t-il d’aller approfondir ses études car, croit-il savoir, l’impôt c’est sur le salaire qu’on le retient et eux ce sont des élus pas des fonctionnaires, ce qu’ils reçoivent c’est des émoluments.

Invité de l’émission Sortie, Ousmane Sonko a indiqué que ce sont les députés de la majorité qui sont à l’origine des tensions à l’Hémicycle. Il estime que les invectives et les insultes n’ont pas leur raison d’être à l’Assemblée. Quand un député développe ses arguments, la meilleures choses à faire c’est de lui opposer les siens. Mais, estime-t-il, certains n’ont pas la capacité et la formation de pouvoir soutenir le rythme des débats qu’on leur impose. « Des gens comme Moustapha Cissé Lô, si on était dans un pays normal ne devraient même pas faire de la politique parce que ce sont des ignorants. Ils n’ont ni le savoir ni l’éducation, ils n’ont que l’insulte à la bouche. Et on prend ce genre d’individus pour les amener au parlement de la CEDEAO », s’offusque-t-il.

1 commentaire
  1. DIOLA dit

    MONSIEUR SONKO ,ON T A ACCUSE PUBLIQUEMENT PAR MOUSTAPHA CISSE LO , QU EST CE QUE VOUS ATTENDIEZ POUR DEPOSER UNE PLAINTE SI C EST FAUX .

Les commentaires sont fermés.