Modern technology gives us many things.

Drame : Au Mali, des inondations font 24 morts à Bamako

bamako inondationUne crue inattendue du fleuve Niger, à la suite de pluies torrentielles, a tué 24 personnes dans plusieurs quartiers de Bamako, capitale du Mali, a annoncé mercredi 28 août Tiéfing Konaté, ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile. Dans un communiqué, le ministre précise que les quartiers de Bankoni, Taliko, Lafiabougou, Djicoroni, Woyowayanko, Lafiabougou Bougouba et Bougoudani ont été affectés par les inondations.

De très fortes pluies se sont abattues sur le district de Bamako, hier 28 août. Dans la seule commune I, malgré la promptitude de la chaîne de solidarité qui s’est mise en place et l’intervention de la Protection civile, on a enregistré, selon certaines sources, plus d’une vingtaine de morts et des dégâts matériels très importants. Le gouverneur et les autorités politiques et administratives de la commune I ont aussitôt sillonné les différentes localités inondées afin de prendre les mesures idoines pour venir en aide aux sinistrés.

C’est hier, aux environs de 10 heures, que le ciel a ouvert ses vannes sur le district de Bamako. Comme on devait s’y attendre, plusieurs quartiers ont été inondés, certains complètements submergés et les habitants de ces localités pris, pour la plupart, dans le tourbillon des eaux en furie. Il s’agit de Banconi, Dianguinébougou, Salebabougou, Samako et Babouyabougou.
Les dégâts les plus importants ont été enregistrés entre la mairie de la commune I et les deux ponts de Banconi. Très rapidement, l’eau a vite noyé le petit pont qui jouxte la mairie de Banconi, effleuré les deux ponts avant de continuer sa course dévastatrice jusqu’au goulot d’étranglement que constitue l’unique pont qui se trouve au niveau de l’UMPP. Conséquence : tous les quartiers qui se trouvent aux abords de la rivière ont été vite pris dans le tourbillon des eaux en furie. Les premières victimes en sont les enfants. Car au niveau de la mairie, selon les témoins du drame rencontrés sur le place, on a retiré une dizaine corps pour la plupart ceux des enfants sous le pont. Dans la même localité, on fait état d’un père de famille qui a perdu sa femme et ses quatre enfants.

Penda Sow.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.