Modern technology gives us many things.

Diamniadio, l’Alexandrie de Macky Sall

Rebondissement spectaculaire au palais ! Pendant que ça complote contre Macky au sein même de l’APR, que le pays est fatigué de ses responsables et que l’opposition peine à comprendre que les mots ne bâtissent pas des murs, notre président, lui, construit sa renommée, en inaugurant la Cité ministérielle de Diamniadio,
Ce mercredi, le chef de l’Etat, Macky Sall, a réceptionné le premier lot de quatre immeubles des trois sphères ministérielles du nouveau pôle urbain et voit ainsi la matérialisation de sa politique de déconcentration défendue depuis son arrivée au pouvoir.
D’un coût global de 56 milliards de francs CFA, cette cité ministérielle où 20 ministères vont bientôt emménager, devrait, cerise sur le gâteau, générer une économie de 8 milliards de francs CFA sur les charges locatives annuelles de l’Etat à partir de 2019.
Voici bien pour Macky Sall de quoi tacler au passage ses détracteurs en affirmant : « Notre bilan, (le sien et celui du gouvernement de Mahammed Boun Abdallah Dionne) se conjugue au présent, au vu et au toucher, comme ici à Diamniadio ».
Contre la mise en œuvre d’un tel plan, du Plan Sénégal émergent (PSE), il faudra plus que l’union sacrée des parties de l’opposition, pour convaincre désormais l’opinion que Macky Sall est incompétent qu’il ne mérite pas d’être réélu en 2019.
Voilà donc peut-être apparaître ce qu’il nous manquait chez notre président. On le prétend accroché au pouvoir, nous le découvrons attaché à une vision. On connaissait depuis 2012 son appétit de conquêtes, on découvre aussi sa passion de l’exploit.
Dans un espace encore vide il y a quelques années, le Pôle urbain de Diamniadio, par sa position géographique stratégique a pour fonction de lier Dakar à l’intérieur du pays et en particulier avec le nouvel aéroport international Blaise DIAGNE (AIBD).
N’est-ce pas pour les mêmes raisons en son temps, pour oser cette comparaison, que fut créée Alexandrie ? Pour unifier un territoire tout en respectant ses particularités. Fondation de caractère politique et commercial, elle fut construite d’un bloc et a du avoir longtemps l’apparence d’un chantier.
Macky Sall l’avait dit : « nous vivons sur un héritage colonial et nous devons tout de même nous aussi laisser des traces ».
Mais il sait aussi que la cité d’Alexandre le Grand sera à son époque l’un des plus grands foyers culturels de la Méditerranée, sa fameuse bibliothèque étant sans conteste l’un des principaux fondements de sa notoriété.

C’est pourquoi il veut faire de Diamniadio « valley », la vallée numérique de l’Afrique. Une nouvelle cité de technologies est donc entrain de naître, qui contribuera au développement et à la croissance de toute la région.
Une Smart City certes, un symbole d’émergence encore, mais cela aura t’il un impact concret sur la vie des citoyens et pour les générations futures ?
A Diamniadio, tout est à faire. Cette ville carrefour à 30 kms de Dakar dans le département de Rufisque, accueillera ses premiers habitants dès cette année nous informe Seydou Sy Sall, le patron des Pôles Urbains.
Ici commence l’émergence avait proclamé le Président en procédant au lancement  de ce pôle urbain le 24 mai 2014. Il disait œuvrer « pour bâtir ensemble le Sénégal de nos rêves, le Sénégal de nos ambitions, le Sénégal émergent ».
Il est mieux placé que quiconque pour savoir, qu’à l’heure où l’on décerne les Trophées 2018 d’African Banker qui couronnent une année solide dans le secteur bancaire africain, l’ONU et l’UNICEF tirent la sonnette d’alarme quant à la faim qui guette les populations des pays de l’Afrique de l’Ouest, avec rien qu’au Sénégal quelque 750.000 personnes vivant dans le nord du pays qui ont besoin d’une assistance alimentaire.
Alors oui, je le dis ici ! S’il est important et précieux de démontrer notre génie, Il est encore plus urgent d’agir pour sauver des vies !

Oumou Wane

Les commentaires sont fermés.