Sall
Les grands partis de l'opposition rejettent l'appel au dialogue de Macky Sall

A peine nommé, le nouveau ministre de l’Intérieur a voulu mettre la barre très haut et faire mieux que son prédécesseur à la tête de ce ministre qui, somme toute, est le plus controversé depuis l’accession du président Macky Sall à la magistrature suprême.

Et pour ce faire, il a très tôt montré son vœu de voir l’opposition et le pouvoir autour d’une même table. Ainsi, il a fait appel à toutes les forces vives de la Nation le 21 novembre prochain. Mais, cet appel, à peine annoncé, a fait l’objet de rejet de la part de bon nombre de partis de l’opposition. Si certains comme le parti Rewmi trouvent que les conclusions du dialogue national qui a été organisé par le Président Macky Sall le 28 juillet 2015 sont toujours dans les tiroirs et n’ont pas servi à grand chose, d’autres partis comme le PS tendance Khalifa Sall ont avancé un autre argument: Pas de dialogue avec le pouvoir tant que le maire de Dakar est en prison.

Maintenant, le ministre de l’intérieur sera obligé de se contenter des partis de la mouvance présidentielle et aussi de quelques partis de l’opposition peu populaire. Ce qui fait que le dialogue risque de ne pas enregistrer le succès voulu par son initiateur.

Si les principaux parti de l’opposition continuent de camper sur leur position, Abdoulaye Daouda Dallo risque de damer le pion à Aly Ngouille Ndiaye. Lui au moins, il est parvenu à organiser une rencontre qui a enrégistré la présence de Oumar Sarr du PDS, Cheikh Bamba Dieye du FSDBJ entre autres.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here