Modern technology gives us many things.

Début du feuilleton ” Lui et Moi ” entre Macky et ABC

Un grand penseur africain disait : ” en chacun de nous il y a un petit endroit qui sent mauvais “

lui et moiOn gagne avec une coalition mais on doit gouverner seul. Si Macky pense qu’il a été élu par une coalition, un parti politique, une religion, une ethnie, un organe de presse, il se ‘trompe’. Macky Sall a été élu président de la république par le peuple sénégalais épris de justice, de liberté, de changement, de rupture et de bien-être, un point c’est tout.

Alliés gourmands

Tous les observateurs avertis ont reconnu que Niasse et Tanor aveuglent Macky et s’emparent peu à peu du pouvoir. « Ils sont gormands » selon ABC. Ce dernier n’a fait que dire ce que pensent d’autres qui n’ont pas le courage d’ouvrir leur bouche. Ce que personne ne saurait lui reprocher car ” kou lani sangoul sa tar leu beugue “. Maintenant c’est dommage que Macky le voit d’un mauvais œil.

Sabar bou tass

La relation qui liait Macky et son lieutenant ABC se conjugue-t-elle désormais au passé ?
Macky, sur sa séparation avec Alioune Badara Cissé aurait déclaré : « vous ignorez une partie de ce qui s’est passé entre lui et moi »
Lors de la réunion des membres du secrétariat exécutif de l’Alliance pour la république (Apr), Macky a tenu ces propos pour justifier la sanction contre l’avocat ABC.
Macky aurait confié à ses lieutenants : « on ne m’entendra jamais sur les détails. Mais il faut que l’on soit clair : je n’accepterai pas que quelqu’un tente de diviser le parti ».
Il va plus loin en disant : « ce qui s’est passé entre ABC et (moi),”Am’na Lu Ngéén Ci Xàm, Waayé Amneu Lou Ngén Ci Xamoul” (vous vous en ignorez une partie)».
Et le président n’en dira pas plus car, soutient-il, il n’est pas du genre à trahir certains principes. Ou du moins, pour l’instant, dans la mesure où il a promis de tout dire le moment opportun.

Faudrait- il comprendre que Macky prépare la guerre pour avoir la paix et réduire au silence son ex Ministre des Affaires étrangères ?
Les partisans de ABC pensent que  Macky est en train de trahir l’avocat qui veut lui éviter un coup de poignard au dos et qui a mené tous les combats avec lui jusqu’à son avènement à la tête du pays.
Les insanités que les deux camps ont commencé à se lancer au visage aux yeux de toute l’opinion présagent des lendemains d’une guerre frontale sans pitié.
Les propos échangés par les différents lieutenants par presse interposée, confortent sur l’impossibilité de cohabitation des deux hommes dans un même parti politique.

Lui et Moi

La guerre des dossiers qui ne tardera pas à commencer, sera le véritable champ de bataille.
Les missiles que se lancent les clans de ‘lui et moi’ se trouvent dans les scandales que chacun voudrait utiliser contre l’autre. Ce qui, au passage, nous montre la piètre image de nos hommes politiques.
Ce duel frontal entre les deux semble être un tournant décisif de l’histoire politique sénégalaise, ce qui nous permet d’imaginer des schémas assez spectaculaires.
Si c’est pour réduire ABC au silence, Macky perd son temps car qui connaît ABC sait  que c’est un homme de principes, qu’il n’a pas sa langue dans sa poche et qu’il va continuer à défendre ses idées.

Macky et les vautours contre ABC

Dans le contexte politique actuel tout semble graviter autour de Niasse et de Tanor. Macky Sall n’est pas encore sorti de l’auberge face à la forte demande sociale, il ne bénéficie nullement du soutien des patrons de l’AFP et du PS qui lorgnent son fauteuil à longueur de journée et ça ABC a osé le dénoncer.
Les prochains épisodes risquent d’être fracassants et palpitants de par leurs déballages tous azimuts.
L’atmosphère annonçant le clash était visible depuis l’étranger où ABC rencontrait des militants de l’APR pour leur donner sa position.
” Un chasseur chassant chasser doit savoir chasser sans son chien de chasse “.
Dans ce duel fratricide, ABC est l’homme à abattre face à Macky qui, lui est l’homme à battre dans le futur.
A ce rythme, ABC risque d’être le plus farouche adversaire de Macky pour la présidentielle de 2017.
Dans la vie, mieux vaut savoir quelque chose de tout, que tout d’une chose.

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.