Modern technology gives us many things.

Crise au PS- Va-t-on vers la fin du compagnonnage avec l’APR ?

Le porte-parole du Parti Socialiste continue de faire des sorties pour se glorifier d’avoir exclu plus de 70 de ses camarades de parti. Mais, Abdoulaye Wilane est loin de se douter que cette décision que Tanor et cie  ont prise à l’encontre de Khalifa Sall et de ses alliés ne fait qu’affaiblir le parti.

Ce qui pousse l’analyste politique Pape Abdoulaye Cissé à dire qu’il est difficile de croire que le Parti Socialiste va renaitre de ses cendres. « En un moment donné, on  ne peut pas se permettre de procéder par soustraction dans un parti politique et espérer continuer la massification qui était le propre de ce parti qui était implanté partout dans le Sénégal des profondeurs ».

« C’est le Parti Socialiste qui en perdra  dans son ensemble. Pas seulement le Parti Socialiste d’Ousmane Tanor Dieng. Même ceux qui organisent la fronde en interne, s’ils décidaient de se tenir à l’écart du parti, ils se priveraient d’un appareil », a ajouté l’analyste.

Ce dernier précise que sortir du Parti Socialiste pour bâtir sa maison ne sera pas simple. Sortir et bâtir une maison plus belle que le Parti Socialiste n’est pas du tout facile. Ils auront du mal à bâtir une maison aussi forte que le Parti Socialiste de l’époque ».

Cette crise qui sévit au niveau du Parti de Senghor, précise l’analyste, pourra déteindre sur ses relations avec le pouvoir qu’il soutient : « En un moment donné, le pouvoir va se poser la question de savoir est-ce que Ousmane Tanor Dieng et ce qui lui reste du Parti Socialiste sont utiles à l’APR et à la majorité présidentielle », a-t-il fait remarquer.

 

Les commentaires sont fermés.