Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : les pro-Gbagbo demandent l’amnistie générale

ABIDJAN, 20 mai — Le président intérimaire du Front populaire ivoirien (FPI, parti de l’ex-président Laurent Gbagbo) Oureto Miaka a réitéré dimanche le voeu de cette formation politique de voir les autorités du pays prendre des décisions en faveur d’une d’amnistie générale.

gbagbo fpiM. Miaka qui s’exprimait à l’issue d’une visite d’une délégation du FPI aux détenus issus de ce parti politique au nord-est du pays a estimé qu’une loi d’amnistie constituerait la pierre d’angle de la réconciliation nationale.

Pour celui-ci, les autorités gouvernementales du pays et les acteurs politiques doivent oeuvrer au retour de la confiance.

« Il faut que nos camarades prisonniers sortent, et que ceux qui sont en exil puissent rentrer pour qu’ensemble nous prenions part à la vie du pays », a noté en substance le responsable intérimaire du FPI.

Miaka Oureto qui a déclaré que les détenus pro-Gbagbo se portent bien au plan physique et au plan moral a par ailleurs sonné la remobilisation des militants de cette formation politique afin de lui redonner une visibilité et un nouveau souffle.

Plusieurs personnalités proches de Laurent Gbagbo soupçonnés de crimes post-électoraux ont été arrêtées au plus fort de la crise post-électorale qui a secoué le pays en 2010 et 2011.

 

Les commentaires sont fermés.