Modern technology gives us many things.

Cet homme accuse Macky Sall d’avoir reçu les diamants et l’or de son pays…

macky djotodiaArrivé le 23 août 2013 dans la capitale sénégalaise avec une importante délégation, le président de la transition centrafricaine, Monsieur Michel Djotodia,  a été reçu en audience au Palais par le président Macky Sall pour un tête à tête de près de 2 heures. Et à l’issue de son audience, Djotodia a fait des révélations troublantes qui expliquent clairement l’implication du Président  du Sénégal, Macky Sall, dans le conflit centrafricain. Sur la Vidéo, et à côtés du Président Macky Sall, Djotodia déclare que ‘’le président du Sénégal s’est dit prêts’’ à les aider sur le plan militaire et financier, et aussi mettre son carnet d’adresses au profit des rebelles centrafricain au pouvoir. Visualisez la vidéo…

Mais ces propos du président par intérim de la Centrafrique, Michel Djotodia, ont éveillé les soupçons des opposants centrafricains qui accusent le président sénégalais d’avoir reçu du diamant et de l’or en contrepartie de son aide à la rébellion Séléka dirigé par Djotodia et financé depuis le Tchad et le Soudan. Xibaaru a été joint par Monsieur François Nelson Ndjadder des ‘Forces révolutionnaires Démocratiques’ de la Centrafrique qui accuse clairement Macky Sall. François Nelson Ndjadder, depuis Paris a déclaré : « je voudrai par ce communiqué interpeller la communauté internationale et le chef de l’état français de l’implication  du président tchadien, DEBY ITNO, de Monsieur Macky SALL, président sénégalais et du président soudanais, Omar Hassan El Béchir,  des trafics de diamant et  d’or qu’il y a en ce moment  entre ces chefs d’états. Si vous vous rappelez, lors du déplacement de MICHEL Djotodia au Sénégal, ce dernier s’y est rendu pour faire croire qu’il est venu demander l’aide et le soutien du Sénégal, alors que c’est faux ! C’était pour passer un accord de trafic de diamant et d’or  centrafricain. Je demande à monsieur Macky Sall de ne pas s’impliquer dans la crise centrafricaine et de se mettre l’écart de la richesse centrafricaine qui revient au peuple et aussi la république qui est un état souverain. Nous avons pas de leçon à recevoir de leur part ».

Une accusation grave !

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.