Modern technology gives us many things.

Ces gens qui tuent l’économie du Sénégal : Pape Abdoulaye Seck et Pape Dieng.

Il y a deux personnes qui empêchent notre économie de vivre normalement. Le premier s’appelle Pape et le second aussi s’appelle Pape. Quand deux personnages qui ont le même prénom (Pape) n’arrivent pas à gérer deux secteurs importants de notre économie, alors c’est la catastrophe. Et tout ceci est contenu dans un rapport du Fond monétaire international.

Comment deux secteurs peuvent plomber l’économie du Sénégal au point que le FMI tire la sonnette d’alarme. Ces deux secteurs sont la Senelec et le ministère de l’Agriculture.

Pape Dieng, l’actuel Directeur Général de la Senelec doit rendre des comptes à l’état du Sénégal suite aux dernières révélations du FMI. Car le Fonds monétaire internationale a, dans un rapport, indexé la Senelec comme étant l’entreprise qui a mis en difficulté les perspectives budgétaires du Sénégal : « La situation financière de la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC) a détérioré les perspectives budgétaires. La Société d’électricité a accumulé d’importants arriérés fiscaux et des pertes de recettes de TVA liées à la suppression du précompte par les agences publiques dans le contexte de la réforme du code général des impôts de 2013 » selon le FMI.

Et ce même rapport indexe aussi Pape Abdoulaye Seck, le ministère de l’Agriculture qui n’arrive pas à stopper l’inflation dans son secteur : « L’inflation s’est établie à 0,7% en moyenne en 2013, dans un contexte marqué par la détente des cours sur le marché international des matières premières agricoles. Une des raisons majeures de la morosité de l’économie sénégalaise durant l’année 2013 en sus des faibles niveaux de production dans le secteur agricole ».

Mais pourquoi Macky garde-t-il ceux qui tuent notre économie ? Si le FMI dit que ça ne marche pas, cela veut dire que rien ne va.

Mobel Sirah Ba.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.