Modern technology gives us many things.

2019: les mille candidats de Bamba Fall

Barthélémy Dias et Bamba Fall ne parlent plus le même langage. En effet, suite à la sortie du maire de la Médina pour annoncer Idrissa Seck comme étant le plan B de Mankoo Taxawu Senegaal si toutefois Khalifa Sall est condamné, Dias avait répliqué pour dire qu’il ny avait ni plan B ni plan Z, pour eux c’est Khalifa Sall et personne d’autre.

Mais, malgré ce recadrage, Bamba Fall persiste et signe. A l’en croire, même s’il ne partage pas le même avis que ses camarades,  il n’a aucun  problème avec eux. Néanmoins, il ne partage pas certaines positions de ses camarades « Khalifistes »  qui ont organisé leur comité central le weekend passé à Mbour . « Si j’accepte d’être dans un autre comité central je me suis auto exclu, donc, je respecte leur position mais moi je veux rester dans ce comité central  du Parti Socialiste dont je me réclame. On ne peut pas dire que ce que Tanor a fait est nul et non avenu et se retrouver dans un comité central parallèle », a expliqué Bamba Fall.

Ce dernier demande à ses camarades d’être « réalistes » : « A part Khalifa Sall, nous n’avons pas un grand profil susceptible de menacer la candidature de Macky Sall », a-t-il indiqué.

Pour lui, « Khalifa Sall pouvait sortir et dire qu’il y a un meilleur profil que lui pour gagner Macky Sall. On ne doit pas se présenter pour la forme, mais pour gagner »

Bamba Fall n’a pas manqué de rappeler la stratégie que doit adopter l’opposition pour laminer Macky Sall au second tour : « la meilleure stratégie pour gagner aux élections, ce sont les candidatures multiples parce que, un militant socialiste peut dire que s’il y a un candidat libéral, je ne vote pas, que chacun vote pour son candidat pour qu’on ait un diversifié comme ça on laminera le Président sortant au second tour », a-t-il préconisé.

Les commentaires sont fermés.