Modern technology gives us many things.

Des alliés frustrés par le…Macky

Le Pr Moustapha Samb, membre de Macky2012, n’est pas du tout à l’aise dans la coalition présidentielle. Le secrétaire général du Parti de la renaissance africaine et du développement (Prad/Sénégal), a décidé de revoir son compagnonnage avec Benno Bokk Yakaar. En effet, il ne bénéficie pas de l’attention du chef de l’Etat en témoigne le manque d’élégance républicaine dont lui et ses responsables font montre.

Moustapha Samb
Moustapha Samb, secrétaire général du Parti de la renaissance africaine et du développement (Prad)

 « On les a invités lors de notre lancement à Thiès et on a vu aucun membre de l’Apr en tout cas au niveau local et même au niveau national. Pourtant des invitations en bonne et due forme ont été envoyées à certains membres éminents de l’Apr. Le compagnonnage c’est aussi la considération mutuelle, le respect et surtout l’élégance. On ne peut pas être ensemble dans la lutte, la main dans la main, une fois la conquête du pouvoir assurée vous devenez indésirable. Voilà une belle manière de saper une alliance qui se veut durable », a-t-il regretté avant d’ajouter que « le président de la République n’est pas toujours bien soutenu même dans son propre camp. Il y a une grande figure de l’Apr qui l’a soutenu récemment et il a raison ».

Pr Samb ne se décourage pas pour autant. Il poursuit son travail de massification à l’intérieur du pays. « Il y a beaucoup de choses à dire et à redire. Nous voulons travailler pour être des partenaires utiles en tant qu’allié. Nous avons organisé ce lancement sans aucun apport extérieur et elle fut, Dieu merci, une réussite totale, en tout cas, du point de vue de la mobilisation et de la médiatisation », a-t-il dit.

1 commentaire
  1. Sénégal dit

    Ce n’est pas du compagnonnage, c’est du subordonnisme.

Les commentaires sont fermés.