Alerte santé à Bignona : l’abattoir ne répond pas aux normes d’hygiène. L’abattoir de Bignona est dans un état piteux. C’est de là que provient la viande vendu dans la viande bignona 1commune du même nom et ses environs. Ici, c’est une odeur insupportable qui vous accueille sans compter l’accès périlleux dans les locaux. Une fois à l’intérieur, le décor est indescriptible ; des peaux de vaches sèches ou fraîches par-ci par-là, du sang mélangé à l’eau de pluie et aux excréments des bêtes tuées. Le tout vous plonge dans un univers intenable.

Et pourtant, il existe ici des services de l’état compétents en la matière pour veiller sur la santé des viande bignona 2consommateurs et sur les conditions d’abattage. A ceux-là, il faut ajouter l’association des consommateurs qui se réclame être une structure de veille, d’alerte et surtout de défense des intérêts du consommateur. Et personne ne lève le petit doit pour arrêter cette pratique peut honorable dans un pays comme le Sénégal.

Quoi qu’il en soit, la situation est plus viande bignona 3qu’alarmante à tout point de vue et mérite qu’on s’y pense toute de suite et très sérieusement pour éviter le pire même si un autre abattoir est en construction par un projet qui intervient dans la zone. Mais cela doit-il permettre qu’on laisse la population continuer à consommer de la viande qui provient de ces lieux où on ne respecte aucune norme d’hygiène ? En attendant que le nouvel abattoir soit fonctionnel, on ne sait quand, la santé de la population risque de continuer à être agressée par la consommation d’une viande mal entretenue sur tout le long du processus ; de l’abattage à la commercialisation.

Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

PARTAGER