Modern technology gives us many things.

Arrêtez le procès Karim Wade, arrêtons les audiences publiques : le mal est là…

Le procès Karim Wade doit reprendre demain alors que le pays est confronté à un mal qui dévaste l’Afrique de l’ouest. Et ce mal est aussi dans notre pays.
Une salle d’audience de plus de 1500 places ouverte à tout public. N’importe qui a accès à la salle. Certes les mesures de protections ont été prises par le ministère de la Santé. Mais il faut se poser une question : est-il nécessaire d’ouvrir les audiences au public ?
Ebola est chez nous et le malade est en quarantaine à l’hôpital Fann. Mais ceux qui ont côtoyé le malade n’ont pas encore été totalement identifiés et répertoriés. Ses proches, ses cohabitants, le chauffeur qui l’a transporté et les inconnus qui l’ont approché.
A ce stade, il serait même imprudent d’ouvrir le procès au public. Et toutes les audiences des tribunaux doivent être très surveillées. Et le procès Karim Wade qui est le plus grand procès politique du Sénégal est un champ de bataille à ciel ouvert. Et tout est possible.
Karim doit se mettre à l’abri de toute infection comme tous les prisonniers, avocats, magistrats et spectateurs.
Aujourd’hui, l’heure est à la prudence et à la limitation de la prolifération de la maladie. Même si cette dernière est circoncise à l’hôpital Fann.
Il faut faire attention !
Sidy Niang pour xibaaru.com

2 commentaires
  1. hypothese dit

    et s’ils profitaient de ebola pour se debarrasser de karim ? ils sont capables de tout !

  2. Ay dou yam ci bopou boromam dit

    laaye,gnoune dougue nagn ci gouteu

Les commentaires sont fermés.