Modern technology gives us many things.

Après son limogeage, Abou Lô risque 10 ans de prison

Abou Lô, désormais ex-directeur général de l’agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), accusé de commanditer le rapt du mandataire de la coalition Benno Bokk Yakaar, entraînant la forclusion de cette liste à Ogo, risque la prison. L’ancien ministre de la communication pourrait être traduit en justice et encourt une peine allant de 5 à 10 ans pour le rapt du mandataire de l’APR, Alassane Niane. Deux de ses proches sont passés aux aveux et l’ont clairement indiqué comme étant le commanditaire de l’acte odieux. Après son limogeage, Abou Lô devra être entendu par les limiers et une confrontation sera organisée avec ses accusateurs. A l’issue de celle-ci, les portes de la prison lui seront grandement ouvertes. Abou Lô pourrait alors faire prévaloir sa nationalité allemande pour aller purger sa peine à Berlin.

Mobel Sirah Ba.xibaaru.com

1 commentaire
  1. OKF dit

    ABOU LO NE MERITE PAS LA PRISON. C’EST SON CHEF MACKY QUI LE MERITE.

Les commentaires sont fermés.