Modern technology gives us many things.

Année préélectorale : gare aux coupures intempestives d’eau et d’électricité

En cette année préélectorale, le régime devrait faire très attention aux coupures intempestives d’eau et d’électricité sur toute l’étendue du territoire national. Ce ne sont pas les libéraux qui diront le contraire. En effet, le ticket présidentiel qui avait conduit au soulèvement populaire n’était que la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase en 2011. Avant les événements du 23 juin, le pays était presque paralysé par une distribution insuffisante du liquide précieux ainsi que des coupures de courant qui pouvaient durer des journées entières. S’y était ajouté l’arrogance dont faisait montre certaines pontes du régime. La situation n’est pas aussi alarmante qu’en 2011 mais, depuis qu’elles se sont rendues compte de la force de la volonté populaire, les populations ne sont plus enclines à laisser la place au tâtonnement.

Depuis quelques jours, la capitale est privée d’eau dans certains quartiers de la capitale, dans d’autres c’est une eau rougeâtre et nauséabonde qui coulerait des robinets. La Société des eaux explique qu’une conduite de l’eau provenant du Lac de Guiers s’est cassée et pour la réparer, il a fallu arrêter les usines qui sont au niveau de Keur Momar Sarr, c’est ce qui a occasionné cette pénurie. Ce sont des choses qui peuvent arriver. Cependant, la moindre des choses, c’est d’informer les populations. Il a fallu que les médias s’emparent de l’affaire pour que le Directeur d’exploitation de la SDE, Déry Bâ, ainsi que le Directeur général, Abdoul Bâ communiquent là-dessus.

Les politiciens et leurs affidés peuvent jouer leur comédies en investissant les médias et les réseaux sociaux pour s’accuser de tous les péchés d’Israël, cela peut laisser certains citoyens de marbre, mais des pénuries récurrentes d’eau et d’électricité sont le meilleur moyen de les faire sortir de leurs gonds. 2018 est une année électorale, le gouvernement et certains démembrements de l’Etat devraient faire très attention à ne pas provoquer la colère des populations. Wade en sait quelque chose…

Les commentaires sont fermés.