Modern technology gives us many things.

Aminata Touré voulait se refaire une santé politique

La sortie d’Aminata Touré sur les 200 milliards de la CREI ne convainc pas l’opposition. Les sorties se multiplient pour démonter les allégations de l’ancienne premier Ministre sur la traque des biens mal acquis. Fambaye Ndoye du Parti Démocratique Sénégalais inscrit cette sortie de Mimi Touré dans le cadre d’une recherche de « buzz » puisqu’elle est en perte de vitesse depuis un certain temps : « Etant aux oubliettes depuis quelques temps, elle tente tant bien que mal de se repositionner. C’est légitime mais un peu maladroit de sa part parce qu’elle veut, tout simplement, sortir de l’ombre », a expliqué la libérale.

Pour Mme Ndoye cette déclaration peut être assimilée à des paroles en l’air puisque Mme Touré n’a pas apporté des preuves à ses allégations : « elle nous a parlé de cadence mais c’est de la décadence à son niveau parce que, si elle se permet de dire qu’on a recouvré 200 milliards et que, aucune trace de ces 200 milliards n’est connue », a-t-elle indiqué.

Pour elle la dame Touré est en train de vouloir leurrer les Sénégalais : « Les recouvrements n’ont rien à voir avec les biens mal acquis qui ont coûté à Karim Wade et Abass Jaber la prison. On ne peut pas les comptabiliser dans ce qu’ils ont recouvré dans ces biens mal acquis », a-t-il fait savoir avant d’ajouter que le débat devrait être ailleurs : « elle doit expliquer aux Sénégalais ce qui se passe réellement, de leur expliquer la mal gouvernance qui est loin d’être vertueuse mais virtuel ».

Les commentaires sont fermés.