Modern technology gives us many things.

Affaire Khalifa Sall…les théories du complot se multiplient

On va bientôt assister au dénouement de l’affaire Khalifa Sall si la Chambre d’accusation rejette le dernier recours des avocats du maire de Dakar. En effet, ces derniers, suite à la saisine de l’Assemblée nationale par procureur de la République demandant la levée de l’immunité parlementaire de leur client, ont fait appel afin d’obtenir la liberté d’office. Mais dès à présent, le parquet s’est opposé à cette requête de même que le doyen des juges d’instruction.

Conscients que leur leader risque de passer à la trappe avec un procès, beaucoup de théories sont avancées de la part de ses partisans pour démontrer le projet machiavélique qui vise à écarter le maire de Dakar lors des prochaines joutes. A en croire le maire de Mermoz-Sacré-Cœur, Barthélemy Dias, le Président Macky Sall veut disqualifier Khalifa Sall de la course à la Présidentielle. Même son de cloche chez son homologue de la Médina. Pour Bamba Fall, le pouvoir veut condamner l’édile de la capitale même si c’est à 6 mois de prison. L’essentiel, c’est qu’il soit privé de ses droits civiques avec une telle condamnation. Ce qui hypothéquerait ses chances de se présenter en 2019.

D’un autre côté, l’on parle de manœuvres pour arracher la mairie de Dakar que le régime a été incapable de gagner par les élections. L’objectif serait de faire en sorte que Khalifa Sall soit écarté pour mauvaise gestion et que la commune soit mise sous délégation spéciale. Il sont certainement confortés dans cette thèse par la récente sortie des jeunes du MEER qui réclamaient justement la mise sous délégation spéciale de la mairie de Dakar pour détournement de fonds présumé. Ce que ne compte guère accepter le coordonnateur du mouvement Diapal ma diap, Seydina Issa Laye Bane, qui se dit prêt à suivre son mentor en prison.

Les commentaires sont fermés.