Modern technology gives us many things.

Abdou Diouf, le meilleur « indigène » de la France coloniale : le collabo le plus parfait

Depuis l’ouverture de ce machin colonial qu’est la Francophonie, les souffrances du peuple Sénégalais ont été reléguées au second plan. Le Président Macky Sall chante et danse…Avec à ses côtés son épouse qui taille bavette avec Diouf-la-gafffe, un président qui restera dans les annales de l’histoire comme le président qui n’a rien fait pour son pays.
Regardez bien le Sénégal. Du nord au Sud, d’est en ouest, les réalisations ont commencé avec l’avènement de Wade. Wade reste le seul bâtisseur du Sénégal. Senghor était un homme profondément culturel. Il était amoureux de la langue française et il y a contribué. Il a créé des mots comme « essencerie » qui n’est pas utilisé en France où on dit toujours « station d’essence ». Il a créé le mot « gouvernance » au détriment de « gouvernorat » pour le siège du gouverneur et « primature » pour le siège du premier ministre, une appellation qui n’avait jamais eu de précédent. Mais quand vous allez en France, vous êtes surpris ! Les mots gouvernance et primature ne sont jamais utilisés. C’est pour vous dire que la France se moque de l’Afrique et des mots créés par un académicien « noir » ou plutôt un académicien « indigène ». Mais par contre, les Français utilisent bien les mots anglais francisés comme « Marketing », « Briefing », « corner », « penalty », « web master » etc…
Tous les états africains francophones travaillent pour la France et la langue française. Et Diouf est le parfait « indigène » qui a travaillé pour la France toute sa pauvre vie. Il a toujours été un pion de la France en Afrique et en plus ce larbin collabo de la France colonial formaté pour « tuer » le développement des consciences africaines.
Abdou Diouf est une honte pour l’Afrique !
Sidy Niang pour xibaaru.com

1 commentaire
  1. mayday dit

    Rien de plus normal , il est issu de ” l’école nationale des futurs fossoyeurs de leur pays (Enfo)

Les commentaires sont fermés.