Modern technology gives us many things.

Abdou Diouf invite Les Etats francophones à signer et à ratifier le Traité sur le commerce des armes conventionnelles.

abdou diouf francofAbdou Diouf, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), appelle les Etats francophones à signer et à ratifier au plus vite le Traité de l’ONU sur le commerce international des armes conventionnelles.

« Abdou Diouf appelle les Etats francophones à signer et à ratifier au plus vite le Traité sur le commerce international des armes conventionnelles », rapporte un communiqué de l’OIF reçu mardi à l’agence de presse sénégalaise.

M. Diouf « se félicite des premières signatures du Traité sur le commerce international des armes conventionnelles (TCA) enregistrées hier, lundi 3 juin 2013, au siège de l’Organisation des nations unies, à New York ».

L’OIF rappelle que ce traité entrera en vigueur s’il est ratifié par 50 pays au moins.

Son objectif est de « rendre plus transparent le commerce licite des armes conventionnelles en établissant des normes internationales plus strictes pour leur importation, leur exportation et leur transfert », selon le communiqué.

« Je salue l’engagement des 67 pays – dont 31 membres et observateurs de la Francophonie – qui ont décidé d’apposer leur paraphe à ce traité dès le premier jour de l’ouverture des signatures », a dit Abdou Diouf dans le communiqué.

abdou diouf« J’appelle tous les autres Etats de l’Organisation internationale de la Francophonie à signer et à ratifier au plus vite ce texte qui constitue une avancée décisive pour la lutte contre le trafic d’armes et la protection des droits de l’homme », a ajouté M. Diouf.

Selon la même source, la Francophonie « s’est largement mobilisée pour sensibiliser ses Etats et gouvernements à l’importance des négociations qui ont abouti, le 2 avril dernier, à l’adoption du traité par 154 membres de l’Assemblée générale des Nations unies, dont 64 Etats appartiennent à l’Organisation internationale de la Francophonie ».

L’OIF a notamment organisé depuis 2010, en collaboration avec l’Institut des Nations unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR), des réunions de sensibilisation à ce traité, à l’attention des ambassadeurs francophones à Genève (Suisse) et à New York.

Cette mobilisation de la Francophonie s’inscrit dans l’esprit des engagements pris par ses Etats et gouvernements dans la Déclaration de Saint-Boniface (2006) sur la prévention des conflits et la sécurité humaine, rappelle le communiqué.

Les commentaires sont fermés.