Modern technology gives us many things.

Un journaliste sénégalais menacé de mort : Reporters Sans frontières est saisi

Le journaliste Sénégalais, Mouth Bane, administrateur du Site « Actunet.sn » a été menacé de mort par des individus se faisant appeler « Défenseurs de la République ». le 20 août, Mouth Bane a eu la désagréable surprise de recevoir ce mail : « «Nous allons fermer Actunet, te tuer ou te mettre en prison. Nous avons les moyens de te faire taire. Ton site nous emmerde. Nous savons comment faire pour t’envoyer à reubeuss. Ce message est un avertissement. Si tu persistes nous allons mettre en application notre stratégie et tu verras. Défenseur de la République ».
Le journaliste a déposé une main courante et l’Association « Reporters Sans frontières » a été saisie par une lettre en date du 21 août.La Section  sénégalaise d’Amnesty international a aussi été saisie. Le Synpics et l’APPEL sont avrertis… Xibaaru exprime tout son soutien au journaliste et ne ménagera aucun effort pour alerter la communauté international sur le sort des journalistes menacés et les entraves aux libertés d’expressions.
La Rédaction de xibaaru

2 commentaires
  1. KHADIM dit

    Sachez que tout le monde est derrière vous. stop à la dictature rampante d’un régime en fin de règne.

  2. Xeme dit

    Tout le soutien de Xeme.
    Déjà en juin 2012, j’ai pris l’habitude de répéter un texte qu’il est facile de retrouver sur le net. Pour dire que je ne fais pas parti de ceux qui sont surpris de ce qui se passe actuellement. Reppel:

    Après la campagne pour faire haïr Wade (qui se poursuit encore, jusqu’après les législatives), on est dans la campagne pour faire aimer Macky. Fini le plan B de Wade. Fini le Wade sans Wade. Vive le timonier élu par le peuple, l’étoile polaire du destin national, le phare lumineux, le firmament de l’humanité.
    Macky vous allez l’aimer et vous allez croire l’avoir fait exprès. « Qu’est ce que gouverner le monde si ce n’est faire croire à des imbéciles qu’ils pensent d’eux même ce que nous leur faisons penser ? » dixit Jean Anouilh. L’encerclement des cerveaux sera totale aucune pensée indépendante ne sera tolérée. Les outils pour le faire ? Les médias, bien sûr ! Je rappelle, « Donnez moi un homme et deux pouvoir et je lui ferais croire qu’un singe est son dieu. Donnez moi le pouvoir de le répéter et celui de lui interdire toute autre source d’information que moi » dixit le Révérend Moon. Le groupe Walf, qui tente d’être une autre source d’information, ne sera pas épargné. Ou Sidi entre dans les rangs, ou il sera brisé. Il faut qu’il entre dans le moule, dans la matrice. Il faut que toute la presse parle ensemble, comme toujours, pour mettre les sénégalais dans la… prison break.
    Prenez dates et repères. Macky a pris le pouvoir alors que le Quotidien pataugeait dans des difficultés au point de quitter son siège pour aménager dans le domicile de Madiambal, Sud nage dans la dèche au point de se retrouver avec des antennes régionales à un seul journaliste (mais Sud est riche d’un terrain d’un milliard non transformé en argent), Youssou Ndour signait des chèques sans provisions (TFM, RFM et Obs. dans la dèche), le Populaire trainait des arriérées de salaires. Bientôt tous seront liquides. La presse n’a pas fait le travail de diabolisation de Wade pour ne pas encaisser des dividendes. Bientôt Souleymane Jules Diop dans le staff de Com. de Macky. Latif Coulibaly ne voyant aucun signe révèle que le gouvernement de Macky n’a pas respecté les Assises Nationales par la nomination de Mbaye Ndiaye à l’Intérieur. Bientôt lui aussi sera intégré et il ne révèlera plus rien.
    Macky vous allez l’aimer et vous allez croire l’avoir fait exprès. Le cercle se referme sur le peuple. Les alchimistes de la presse vont vous transformer le plomb en or. Le travail de conditionnement des cerveaux a commencé. L’esprit critique sera abattu par la persuasion médiatique. Des exemples ? Quand après 2000, Wade nommait des premiers ministres hors de son parti, la bulle médiatique dans la presse a été qu’il n’y a pas de cadres au PDS (donc un parti de nullards). Quand en 2012 Macky nomme un premier ministre hors de l’APR, dans les médias, c’est la preuve qu’il veut travailler, c’est la rupture dit-on. Au Sénégal de 2012, il n’y a pas besoin même du CFEE pour être ministre pendant que les autres ministres du même gouvernement sont encensés, dans la même presse pour leurs diplômes. Ici le diplôme prouve le mérite, là l’absence de diplôme prouve le mérite sur la même page de journal. Le matraquage médiatique fera le reste. L’esprit critique sera abattu. La mémoire sera effacée. Tant et si bien que le sénégalais qui parle d’absence de diplôme est pris pour un con. C’est le nouveau type de sénégalais (NTS) qui est en vogue. Une fois qu’on est NTS, on n’a pas besoin d’un autre diplôme. La fuite des cerveaux peut se poursuivre, le Sénégal de 2012 n’a plus besoin de diplômés pour le diriger. La presse l’a dit, alors honni soit qui mal y pense.

Les commentaires sont fermés.