Modern technology gives us many things.

Campagne 2019…Macky face au front social

Macky Sall veut une victoire au premier tour avec 60% à la présidentielle de 2019. Et pour y arriver, il compte sur les leaders de l’APR à qui il demande de mouiller le maillot pour que cette victoire passe comme lettre à la poste. Ce qui revient à dire que la campagne électorale présidentielle pour 2019 est déjà lancée.

Seulement, cette déclaration semble utopique selon bon nombre de Sénégalais qui trouvent que beaucoup reste à faire dans plusieurs secteurs. Et selon l’analyste politique Momar Diongue, ce qui risque de rendre contreproductive la campagne que le camp  présidentiel veut mener dès à présent c’est le front social : «  On s’achemine vers une marche nationale initiée par la plus grande centrale syndicale du pays en l’occurrence la CNTS le 23 janvier, c’est une situation où la majorité fort de son bilan va battre campagne et convaincre les Sénégalais de la nécessité de réélire le Président dès le premier tour et que parallèlement il y ait eu un front social qui soit en ébullition de la part  de syndicalistes qui demandent à l’Etat de respecter les engagements qu’il avait déjà signés », a indiqué l’analyste qui insiste sur ce paradoxe.

Cependant, il trouve que « le seul combat que peuvent porter les opposants  pour faire jonction avec les Sénégalais et les amener à se mobiliser autour d’un mot d’ordre, c’est la carte d’identité biométrique couplée à la carte électorale » .

Les commentaires sont fermés.