Modern technology gives us many things.

Casamance : il croit voir sa future épouse et une balle l’atteint de plein fouet sur…

blessé madina bafféEn partant célébrer son mariage, il échappe  de justesse à la mort. Mamadou Camara, orpailleur de son état à Tenkoto, en partance pour  son village  frôle de justesse à la mort.

Sur l’axe Nafadji–Saroudja, Mamadou Camara et  Ibrahima Samoura, jeunes orpailleurs  respectivement originaires de Wamba (Sénégal) et de Niaffou (Guinée Conakry) ont failli y laisser leur vie. Ils roulaient tranquillement sur leur moto quand un tireur embusqué a appuyé volontairement sur la gâchette de son arme à feu.

Le coup est parti et le conducteur Mamadou Camara  a été atteint sur son bras droit. La moto s’affala, les agresseurs profitèrent de cette occasion pour dépouiller nos deux orpailleurs de tous leurs biens.

blessé madinaLes deux téléphones portables, une somme de 233 000 FCFA, les cartes nationales d’identité, les vêtements  et la moto des victimes ont été emportés.

Mamadou Camara  qui était si pressé d’arriver dans son village où il devrait célébrer avec sa dulcinée ce lundi 6 janvier 2014, son mariage ne savait pas qu’il allait être victime d’un tel événement malheureux.

Les blessés ont été évacués en toute urgence au niveau du centre de santé de Kédougou où ils ont reçu les premiers soins.

baba niakasso pcr madina bafféVenu s’enquérir des conditions des victimes de cette agression sauvage, Baba Niakhasso (photo ci-contre), le président du conseil rural de Madina Baffé interpelle l’Etat.

« Nous demandons à l’Etat de renforcer la sécurité pour que les populations puissent vaquer librement à leurs occupations sans crainte d’être victimes d’agressions. Dans la communauté rurale de Madina-Baffé, des agressions pareilles sont fréquentes surtout dans en période d’hivernage» a-t-il soutenu.

Les forces de sécurité ont ouvert une enquête. Il faut dire que malgré les efforts consentis par les forces de l’ordre, la question du renforcement de la sécurité  dans la région de Kédougou se pose avec acuité avec la prolifération des sites d’orpaillage traditionnel.

Adama Diaby Kédougou xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.