Modern technology gives us many things.

41% des Sénégalais estiment que Karim doit être libéré pour manque de preuves

Selon toujours nos confrères de L’Observateur, les résultats du travail du cabinet d’experts Synchronix sont intimement liés à l’affaire Karim Wade, emprisonné depuis plus d’un an et dont le procès est prévu au mois de juin. 41% des personnes interrogées par Synchronix sont d’avis que Karim Wade doit être relaxé du fait d’un manque de preuves. Un taux assez élevé pour ne pas passer inaperçu, note l’étude. Car, dix mois plus tôt, d’après un sondage national, 41% des Sénégalais ne faisaient plus de la traque des biens mal acquis une priorité. Alors qu’actuellement, cette question est au cœur de tous les débats. Toutefois, 59% des éléments de l’échantillon estiment que Karim doit être jugé et le droit dit.

Les commentaires sont fermés.