Modern technology gives us many things.

Présidentielle : La dernière stratégie de…Karim

La candidature de Karim Wade risque de mettre le Sénégal sens dessus dessous avant la date fatidique du 24 février, premier tour de la présidentielle de 2019…

Un responsable du parti libéral interrogé par WalfQuotidien déclare ce qui suit : «Rien, ni dans la Constitution ni dans aucune autre loi n’interdit à Karim Wade de se présenter à la prochaine élection présidentielle. Aucune autorité investie de quelque mission que ce soit, aucun pouvoir ne peut violer de cette façon ou manipuler la loi pour obtenir la non-inscription de Karim sur les listes électorales.  Rien ne s’y oppose ! Il n’y aura pas d’élections au Sénégal et Macky Sall ne sera pas candidat si Karim est interdit d’être candidat à la course pour la présidentielle de 2019»…

Qu’est-ce que cela veut dire ? « Il n’y aura pas d’élections au Sénégal et Macky Sall ne sera pas candidat si Karim est interdit d’être candidat ». Cela veut tout simplement dire que sans Karim Wade, le pays sera empêché de tenir son élection présidentielle. Et comment vont-ils procéder ? Seul le parti de Wade détient le motus operandi et la stratégie…

Le Sénégal mérite-t-il le chaos pour un seul être fut-il Karim Wade ?

Le fils de Wade est-il né pour être président par la force ou « par n’importe quels moyens » ?

Pourquoi des Sénégalais veulent-ils semer la zizanie pour un homme qui a préféré sa liberté au destin du Sénégal ?

Son père a bataillé durant 26 ans en affrontant les affres de la détention…Mais son fils a préféré un exil doré tout en laissant ses partisans affronter à mains nues le pouvoir…

Penda Sow pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.