Modern technology gives us many things.

Le PDS annonce une grande manif

Le Parti Démocratique Sénégal (PDS) ne compte pas laisser le président Macky dérouler tranquillement sa feuille de route en direction de la présidentielle 2019. Réunis hier en comité directeur, les libéraux ont accusé le président Macky Sall d’organiser une fraude massive et annoncent dans la foulée leur grande manifestation de contestation…

Pour le Comité Directeur, la situation politique est marquée par la volonté manifeste de Macky SALL d’organiser coûte que coûte un holdup électoral et de s’assurer ainsi une réélection impossible.

Macky SALL vient de promulguer la loi de modification de la Constitution pour que celle-ci puisse intégrer notamment un système de parrainage dont personne ne veut. Il tente aussi de modifier la loi électorale, en faisant fi de la Constitution, pour écarter certains candidats. Bien que ne se sentant pas concerné, le candidat du PDS étant déjà inscrit sur les listes électorales mais par solidarité avec tous les autres candidats qui pourraient être concerné, le PDS ne saurait accepter cette forfaiture. Il engage toutes ses forces pour la restauration de la démocratie et la tenue d’une élection présidentielle transparente et sincère. Le PDS se félicite que les partis de l’opposition comme les mouvements citoyens soient unis pour lutter contre la forfaiture. Il se félicite que le Front démocratique et social de Résistance Nationale (FRN) décide d’organiser le Vendredi 13 Juillet une grande manifestation à Dakar, à l’intérieur du pays et dans la diaspora. Le PDS demande à ses militants, à ses structures et aux mouvements de soutien de se mobiliser pour faire de cette journée un succès. Il faudra ensuite, à partir de ce succès, organiser une mobilisation permanente, toujours plus, forte pour le respect de la Constitution et une élection présidentielle honnête.

Le PDS s’approprie le mémorandum de l’opposition et exige, aujourd’hui plus que jamais, avec elle, le minimum pour notre démocratie :

  • un audit du processus électoral ;
  • un accès permanent au fichier électoral ;
  • une distribution immédiate et publique des cartes biométriques CEDEAO;
  • la désignation d’une Autorité Consensuelle pour prendre en charge les élections ;

Le Comité Directeur se félicite du combat à l’Assemblée Nationale des députés de l’opposition, notamment de ceux du groupe « Liberté et Démocratie », pour leur engagement dans l’hémicycle et hors de l’hémicycle, face à ceux qui ont transformé l’Assemblée nationale à en une assemblée croupion pour assurer à Macky SALL une réélection impossible et l’élimination de ceux qui sont susceptibles d’être de sérieux concurrents.

Les commentaires sont fermés.