Modern technology gives us many things.

le FPDR se bat pour Karim

0

La  réponse de la Conférence des Leaders du FPDR  ne s’est pas faite attendre suite à la sortie du ministre de la justice, Ismaïla Madior Fall au sujet d’une prétendue « invalidité » de la candidature de M. Karim Wade, investi par le PDS pour la présidentielle de février 2019.

« Comme s’il fallait encore administrer la preuve de la domestication de pans essentiels de la Justice sénégalaise par le pouvoir de Macky Sall, M. Fall s’est livré, à la télévision, à une interprétation aussi personnelle que manifestement erronée des dispositions du Code électoral, en indiquant clairement que, le moment venu, le Conseil constitutionnel ne ferait que valider cette interprétation », lit-on dans un communiqué reçu à la rédaction.

Le FPDR dit comprendre que le ministre de la justice « ne fait que porter le discours politicien de Macky Sall et de l’APR qui ne peuvent plus camoufler la panique qui s’est emparé d’eux devant la détermination évidente des Sénégalais à mettre fin à leur gestion incompétente et corrompue ».

« Cela n’étonne guère de la part d’un homme de droit qui se glorifie d’être non pas un défenseur zélé des principes républicains mais un « tailleur de haute couture constitutionnelle » au service d’un prince désormais nu et éclaboussé de scandales à milliards », ajoutent Mayoro Faye et ses camarades.

Réaffirmant le droit inaliénable des Sénégalais à choisir librement leur président en 2019, le FPDR invite le pouvoir en place « à revenir à la raison et à se plier aux règles d’une compétition démocratique saine et pacifique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.