Modern technology gives us many things.

Kaolack : Gakou flétrit le PRACAS et vante son PASS

Le leader du Grand Parti continue son périple national. Ce samedi il a été l’hôte des responsables du Grand Parti du Saloum. Attendu à midi c’est finalement à 14 heures que la délégation nationale franchit les marches de la salle des fêtes de la chambre de commerce de Kaolack pleine comme un œuf.

Dopé par une foule nombreuse, Malick Gackou drapé d’un boubou blanc lève les bras pour saluer les militants qui scandaient « Macky Sall wathial Gackou yek ».

PRACAS
Gackou à la chambre de commerce de Kaolack

C’est la coordonnatrice nationale du Grand Parti Mata Sy Diallo surnommée la lionne du Ndoucoumane qui ouvre les débats en demandant aux coordinateurs départementaux de faire leur déclaration.

Selon le responsable du Grand Parti de Kaolack,  la région de Kaolack a une histoire avec l’AFP de Moustapha Niasse et Malick Gackou…Et ce dernier a été un des artisans des performances politiques car il a toujours été un homme social, cause pour laquelle, plusieurs militants l’ont suivi quand il a quitté le parti de Moustapha Niasse.

Malick Gackou vante les bienfaits du (PASS) Programme Alternatif Suxali Sénégal

Le leader du Grand Parti promet deux années de gratuité des semences et de l’engrais aux paysans du bassin arachidier car selon lui l’agriculture est au cœur des préoccupations du développement du Sénégal et qu’avec une telle pratique, les paysans n’auront plus de problème de remboursement des semences et dès lors ils peuvent écouler tranquillement leurs récoltes sans se faire des soucis.

PRACAS

Le PRACAS du gouvernement de Macky Sall est un échec selon Malick Gackou qui pense que c’est un programme de renforcement de la décadence de l’agriculture au Sénégal parce que les semences et le matériel agricole ne sont pas directement destinés aux paysans mais à des tierces personnes qui sont dans les bonnes grâces du régime et qu’on surnomme les paysans du dimanche.

Parlant de la croissance inclusive vantée par le gouvernement, il dira que les populations sont fatiguées et ne la ressentent pas.

Les bourses de sécurité familiale sont une bonne chose mais Gackou promet une fois élu de l’augmenter considérablement.

Pour la prochaine présidentielle de février 2019 prochain, Malick Gackou jure la main sur le cœur qu’au vu des échecs à répétition, Macky Sall n’ira pas au deuxième tour et son ambition est de le battre dès le premier tour car il est impensable qu’il passe.

Abdou Dia envoyé spécial à Kaolack pour xibaaru

 

Les commentaires sont fermés.