Modern technology gives us many things.

Étudiant tué…Le vrai coupable se trouve au Ministère…

Incroyable mais vrai ! Le retard accusé dans le processus de paiement des bourses d’études, qui a entraîné de violentes manifestations fatales à l’étudiant Fallou Sène, abattu par balle, est lié à un problème de solvabilité du Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, dirigé par le tonitruant, Amadou Bâ. Ce qui fait qu’aujourd’hui, le véritable responsable des échauffourées ayant entraîné la mort de ce jeune étudiant n’a jamais été sur les lieux du crime.

Loin de l’université de Saint-Louis, il a posé les actes de blocages qui allaient déboucher sur mort d’homme. Pour s’en rendre compte, il convient de retracer les onze (11) étapes du processus de paiement des bourses  du mois en cause. Le bon d’engagement a été émis par la Direction des bourses depuis le 13 avril 2018. La validation du bon d’engagement par les services du Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, par le biais de la Direction générale du budget, la Direction du contrôle budgétaire et le Contrôleur des opérations financières, depuis le 23 Avril 2018. Par la suite, le visa de l’ordonnateur du Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan a été établi le lendemain matin, 24 Avril 2018.

Moins de vingt quatre heures plus tard, le mandat de l’ordonnateur délégué du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, par sa Direction générale du budget, a été émis, le 25 Avril 2018.
Dès lors, ce fut le moment de l’émission des deux chèques à Ecobank, par la Direction des bourses du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, le même jour, le 25 Avril 2018. (Chèque N°0044387, montant 3 000 000 000 de F Cfa et Chèque N°0044388 pour un
montant de 2 000 000 000 de F cfa). Des chèques validés, le 02 Mai 2018, par les services du Trésor public, autre démembrement du Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan.

Dès lors, toutes les pistes de l’enquête relative au meurtre par balle de l’étudiant, Fallou Sène, doivent être réorientées sur Dakar, tout les chemins mènent à la Direction du département de Amadou Bâ.
Mieux, les deux chèques ont été déposés à Ecobank par la Direction des bourses du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du Pr Mary Teuw Niane, dans la matinée du 02 Mai 2018. Un troisième chèque complémentaire a été émis à Ecobank, par la Direction des bourses, suite à une demande écrite des services du Ministère de Amadou Ba, tôt dans la matinée du 04 Mai 2018. Ce dernier chèque, d’un montant d’un milliard porte le N°004489.

Il a été rapidement validé par le Trésor à la date du 11 Mai 2018 et déposé à Ecobank par la Direction des bourses durant la même journée. Et à l’étape 11, les bourses devaient être payées le 15 Mai 2018, en milieu de journée, vers 13 heures. Au même moment, Ecobank annonçait le démarrage des paiements, depuis la matinée de ce 15 Mai 2018.

Quid du retard qui a été fatal aux étudiants victimes de la répression meurtrière ? Au moment où le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Saint-Louis déroule son enquête en Direction des gendarmes, qui sont supposés avoir appuyé sur la gâchette, au moment où les
observateurs et autres analystes envisagent le transfert de cette patate chaude au bureau du Procureur de la République de Dakar, Serigne Bassirou Guèye, les preuves de ce qui a servi de déclic se trouvent véritablement au niveau du Ministère de l’Économie des Finances, du Plan de Amadou Bâ. Vivement alors, une réorientation des investigations de la Présidence de la République et de la
presse.

Landing Diedhiou

Journaliste

ThieyDakar.com

Les commentaires sont fermés.