Modern technology gives us many things.

Etudiant tué : les Karimistes taclent le gouvernement

C’est avec beaucoup de tristesse et d’indignation que nous avons appris le  décès de notre frère Mouhamed Fallou Sène, étudiant en licence 2 au  département français à l’université Gaston Berger de Saint Louis suite à un  affrontement avec les forces de l’ordre. Pour rappel, le jeune Fallou ne
demandait que sa bourse. A-t-il tort de réclamer ce qui lui revient de droit ?  Je crois bien que non.
Donc nous condamnons avec la dernière énergie cette sauvagerie des forces de  l’ordre sur des jeunes porteurs d’espoir. Leurs mission est le maintien de  l’ordre plutôt qu’une répression sanglante. J’invite ces forces de l’ordre à la  sérénité. Nul n’est sous l’obligation d’obéir à une mauvaise, orientation. Seule  une conscience citoyenne pourra permettre à nos ‘’Diambar’’ de donner primauté à la sécurité du peuple à la place d’un gangster.
Dès lors Thomas  Sankara n’avait pas tort d’affirmer « qu’un militaire sans formation politique et
idéologique est un criminel en puissance ». Il est temps de mettre fin à cette  barbarie étatique. Hier c’était Bassirou Faye aujourd’hui c’est Fallou.
À qui le tour demain ?
Au lieu de tempérer la situation, ce gouvernement irresponsable cherche à apporter des justifications indignes d’un Etat respectueux par rapport aux brutalités exercées sur les Etudiants. Les Sénégalais doivent finir avec ce régime violent. Seul le peuple détient la légitimité. Monsieur le Président, la violence est l’arme des faibles. C’est pourquoi je lance un appel poignant aux concitoyens de nous battre pour nous débarrasser de ces autorités sanguinaires. C’est ce que semble dire Lumumba, quand il affirmé que :
« sans la lutte, nous n’obtiendrons rien. Ni aujourd’hui ni demain. »
À présent nous exigeons la démission des Ministres Augustin Tine qui sans vergogne affirme que « ce sont les étudiants qui ont attaqué les gendarmes », Aly Ngouye Ndiaye, Mari Teuw Niane ainsi que les responsables de la Direction des bourses et le Recteur de l’UGB qui a donné une autorisation de fouler aux pieds les franchises universitaires. Donc nous exigeons aussi que la lumière soit apportée à cet acte ignoble et que justice soit faite.
Fallou, tu es parti pour une cause commune mais tu resteras à jamais dans nos mémoires. Nos larmes ne cesseront de s’exprimer en écritoire pour dénoncer ce vandalisme gouvernemental que tu as été victime. Paix à son âme. Que Dieu l’accueil dans son paradis.
Malang Fadéra,
Coordonnateur National des élèves et Etudiants du mouvement Karim président (MKP)
1 commentaire
  1. Doudou dit

    Une enquête entre gendarme je n’y vois pas d’aboutissement.un peuple gouverné par des rancuniers, des prédateurs et ils souhaitent voir l’émergence dans ce pays. Il faut qu’ils pensent aux priorités avant de poser des actes.

Les commentaires sont fermés.