Modern technology gives us many things.

Fada et cie lancent une coalition

La coalition pour une alternative démocratique/Diisoo (Cad/Dissoo) est porté sur les fonds baptismaux ce week-end. Cette coalition électorale formée de l’Union des centristes Sénégalais (Ucs) d’Abdoulaye Baldé, de Modou Diagne Fada des Démocrates Réformateurs (LDR/Yessal) ,  de l’ex-rewmiste, Samba Bathily,  président du parti VISA Déthie Diouf, et de  l’Universitaire, Modou Fall.

Abdoulaye Baldé explique pourquoi ils ont mis sur pied cette coalition: « c’est une coalition de revendication qui nous a menés au combat politique, surtout au dialogue national. Mais aujourd’hui, nous venons de monter une coalition électorale et nous avons décidé ensemble de faire une stratégie commune et d’avoir une candidature commune », -t-il indiqué.

Poursuivant, il ajoutera: « nous sommes une coalition composée de partis politiques responsables et nous allons, chacun, en ce qui le concerne, mettre de côté son  ego personnel et de mettre l’intérêt du Sénégal en avant et nous allons mettre en place un comité qui va réfléchir sur une candidature commune qui va faire des propositions et l’ensemble des leaders s’est engagé à respecter ces propositions le moment venu ».

coalition

Baldé balaie d’un revers de main les accusations selon lesquelles ils sont proches du Président Macky Sall: « sur le plan politique, il a son parti et nous avons notre parti, il ya encore une distance qui nous sépares. Maintenant, sur le plan familial, amical, nous avons des relations mais, la politique et  l’amitié c’est différent  chacun de nous a ses relations avec le Président Macky Sall », a-t-il soutenu avant de préciser: « Pour l’instant, nous venons de lancer une coalition, une plateforme politique de proposition. Nous allons bâtir un programme alternatif et nous allons discuter entre nous nous et nous allons nous pencher sur la question de la candidature unique en notre sein ».

coalition

Concernant l’appel au dialogue du Président Sall il soutiendra que cette question n’est pas encore à l’ordre du jour au niveau de leur coalition: «c’est une question que l’on n’a pas abordé dans notre coalition et je ne pense pas qu’on a besoin d’une concertation nationale pour aller négocier un contrat et je ne vois pas la pertinence d’une telle démarche, mais si telle est la volonté de notre coalition, on y sera mais je considère que ce qui devait être fait, d’abord, sur le plan législatif, résoudre le problème réglementairement, les conventions, le code minier, le code pétrolier, a fait l’objet de réformes, il faut d’abord appliquer ce qui est dans ces codes amis, de façon résolue, il faut que ce qui est dans conventions, puisse profiter à l’ensemble de la communauté nationale et que ces contrats soient transparents, qu’ils soient publiés et c’est une revendication de tous », a dit Baldé.

 

Les commentaires sont fermés.