Modern technology gives us many things.

Macky Sall ne laisse pas tomber la SAR

Le Président Macky Sall s’est exprimé, hier, après interpellation de certains leaders syndicaux sur la situation de la Société africaine de raffinage (SAR). “La SAR est dans une zone stratégique. Nous avons acquis le métier de raffinage depuis 1963. Par la grâce de Dieu, nous avons du gaz et du pétrole, ce n’est pas le moment pour faire disparaître la SAR”, a-t-il déclaré le chef de l’Etat qui a jouté : « Il n’y a pas de repreneur. Il y a un nouvel actionnaire à hauteur de 34 %, Locafrique, qui a racheté les parts de Saudi Ben Laden Group. L’Etat reste majoritaire au moment où je vous parle avec 46%, avec Total, Sara énergie et ITOC”.

A en croire le Président Sall, la SAR fonctionne toujours grâce au soutien de l’Etat. Toutefois il a préconisé de rentre la société de raffinage plus performant. Le président de la République affirme que l’Etat surveille ce qui se passe à la SAR. Il a ainsi rappelé les récents changements opérés au sein de la société avec la nomination d’un nouveau directeur général et d’un président du conseil d’administration. De cette manière, il dit espérer que la SAR deviendra « un outil moderne » capable de raffiner le pétrole et le gaz sénégalais à l’horizon 2021.

Les commentaires sont fermés.