Modern technology gives us many things.

Serigne Mbaye Thiam divise les Enseignants

Les propos du ministre de l’Education Serigne Mbaye Thiam continuent de diviser les Syndicats d’enseignants. Après avoir déclaré que 4 syndicats du G6 (syndicats des enseignants les plus représentatifs que sont le Saemss, Cusems, Sels, Sels/A, Uden et Snelas/Fc) ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève, c’est la fissure dans les syndicats soupçonnés de connivence avec le ministre…

A Bignona, les militants du SELS exigent le retour de leur syndicat dans le G6 et la poursuite de la lutte.

le SELS

A la suite de la décision du bureau exécutif national du SELS (Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal) de suspendre la grève, la section de Bignona a tenu ce Samedi une assemblée générale extraordinaire pour analyser la situation. Une résolution englobant plusieurs questions a été prise. La section de Bignona fustige la décision unilatérale prise par leur Secrétaire général sans consulter la base. Et pourtant, au début de la lutte, leur SG, en tournée dans le département a fait assurer qu’aucune décision de suspension ou de levée du mot d’ordre ne serait prise sans en consulter au préalable la base.

Considérant avec désolation que ce pacte a été rompu par leur Secrétaire Général (SG),

Considérant que la non ponction des salaires des membres du SELS ne doit être le prix à payer pour obtenir la suspension du mot d’ordre de grève,

Les militants du SELS de Bignona exigent que le Bureau Exécutif National (BEN) du SELS se réunisse et travaille au retour immédiat de leur syndicat au sein du G6 pour poursuivre le combat car c’est la meilleure façon de protéger les enseignants.

Par conséquent, pour respecter la discipline syndicale et montrer leur militantisme, les enseignants du SELS de Bignona suspendent le mot d’ordre de grève en attendant le retour de leur syndicat sur le terrain du combat dans le cadre du G6 sinon, la section de Bignona promet d’évaluer et prendre à cet effet la décision qui s’impose.

Dans un autre registre mais toujours dans le même sens, la section de Bignona ne veut plus de secrétaires généraux à vie. Les militants exigent qu’au prochain congrès que les textes soient modifiés pour limiter le mandat du SGN et des secrétaires généraux de section.

L.BADIANE pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.