Modern technology gives us many things.

Oumar Sarr renforce Macky

Le PAREL/Song Daan (Parti africain pour le renouveau libéral/Song Daan) a été officiellement lancé, hier. Son Président, Oumar Sarr, ancien député de Rewmi, ne compte pas faire de la figuration dans le landerneau politique même si son projet actuel est de faire réélire le Président Macky Sall en 2019. C’est donc après mûre réflexion que ce parti a vu le jour après une année de gestation, de discussions et d’échanges en coulisses sans tambour ni trompette. Né d’une scission avec le Rewmi, le PAREL est une formation politique composé essentiellement d’ancien cadres du parti d’Idrissa Seck même s’il y a d’autres membres qui viennent d’autres partis comme le PDS. Ce sont donc des militants venus des quatre coins du Sénégal qui ont fait le déplacement, hier, pour assister à la cérémonie de lancement.

Aussi, son président ne cache-t-il pas sa volonté d’opérer une razzia dans les rangs du président du Conseil départemental de Thiès. Mor Ngom, qui dirigeait la délégation de Benno Bokk Yakaar composée de la notaire Me Nafissatou Diop, le conseiller du président Abdourahmane Ndiaye, le Directeur de l’école du parti APR, Luc Sarr, a estimé qu’Oumar Sarr a lancé un avertissement à ceux qui passent leur temps bavarder. Une pique adressée à Idrissa Seck qui ne se prive pas de jeter des pierres dans le Macky.

Me Nafissatou Diop d’emboucher la même trompette. Sans vouloir verser dans le dénigrement, la notaire a d’emblée dit à son ex-camarade : “Oumar, tu ne t’es pas trompé”. Elle dit savoir ce qu’il a subi pour avoir été témoin de l’histoire. A l’en croire, il fut un temps où il fallait avoir du courage pour faire face au pape du Sopi. Certains (une allusion à Idrissa Seck, ndlr) s’étaient même réfugiés en France, seul Oumar Sarr était resté sur le terrain. Elle ne se formalise donc pas de ceux qui parlent de trahison. Pour elle, sont esclaves ceux qui suivent, comme des moutons de Panurge, quelqu’un qui ne sait pas où il va. Elle a dit n’être pas déçue par ceux qu’elle a trouvé à cette cérémonie car l’ancien député a pris la crème de Rewmi.

Toutefois, M. Sarr aimerait que cette page soit tournée. Le PAREL compte résolument travailler pour le développement du Sénégal. C’est pourquoi, dit Oumar Sarr, ils ne feront pas partie de ceux qui comptent le nombre de ministres qu’ils ont dans le gouvernement mais le nombre de financements qu’ils ont octroyés. Car ils ont des ambitions autrement plus grands que celle de faiseur de roi.

Les commentaires sont fermés.