Modern technology gives us many things.

Cartes d’électeurs en double : l’Etat a perdu plus de 750 millions

Décidément les nouvelles cartes biométriques donnent du fil à retordre à nos autorités administratives. En plus des erreurs sur les noms, les dates de naissance, les sexes, etc., il y a d’autres soucis techniques. Si l’on en croit le président du mouvement Degg Moo Woor, le logiciel utilisé pour imprimer lesdites cartes est non adapté. Du coup, il a occasionné une perte de 753 175 000 FCfa. D’ailleurs, le rapport de l’audit a noté 150 635 cartes tirées en double.
“150 635 cartes d’électeurs, avec des numéros déjà utilisés, ont été produites suite à un bug (bogue) du logiciel dans la chaîne de personnalisation. Cette faille technologique grave a causé une perte de 753 175 000 F Cfa si on fait la règle de trois sachant que la carte nous coûte 5000 FCfa l’Unité”, a dit ce membre du Comité technique de l’audit du fichier électoral qui s’interroge : “Pourquoi il est possible sur le système que des cartes soient imprimées (une réimpression) plus d’une fois ?”, a dit Modou Fall dans un communiqué parvenu à Xibaaru.
D’ailleurs, renseigne-t-il, les auditeurs ont fait le constat qu’il circule actuellement 150 635 qui ne sont ni des duplicatas, ni des renouvellements. C’est pour cela qu’une recommandation (R33) a été faite dans ce sens, c’est à dire : “Mette en œuvre dans le système et les bases de données la “RAISON” de la réimpression d’une carte. S’il n y a pas de RAISON indiquée, l’impression de cartes en double qui ne sont ni des DUPLICATAS, ni des RENOUVELLEMENTS.” Src – Rapport de la MAFE 2018, Page 72 , Rubrique 711A.
“Une erreur grave qu’il fallait mettre en priorité (1) et en priorité (2) sur le rapport d’audit.
Elle a causé une perte énorme de plus 750 millions de nos francs. L’adaptation du logiciel est (était) donc plus que nécessaire avant (ou même lors) de la révision exceptionnelle”, a conclu M. Fall également membre du Cadre de concertations sur le processus électoral (CCPE).

Les commentaires sont fermés.