Modern technology gives us many things.

Fichier électoral: Wade veut amuser la galerie

La sortie hier d’Abdoulaye Wade contre les experts internationaux, qui ont audité le fichier électoral est simplement une manière pour lui d’amuser la galerie. Tout ce qu’il a dit n’a rien à voir avec le travail qu’ils ont effectué. Pour l’histoire, sur 6,5 millions de Sénégalais inscrits, 5,5 de cartes avaient été confectionnées. Mais, estimant que l’enrôlement pour certaines n’était pas bien fait, la Cena a bloqué plus de 400 mille dossiers.

Mais, la capacité des machines disponibles était capable de fournir plus de cent mille (100.000) cartes par jour. Abdoulaye Wade devait d’abord se demander pourquoi il y a des millions de cartes non retirées dans les commissions de distribution. Où étaient leurs propriétaires ?

Tout le monde sait qu’il y a eu un processus de machination de l’opposition pour  jeter le discrédit sur le processus électoral dans le seul but d’anticiper et de pouvoir justifier sa défaite. Parce qu’en réalité rien de ce qui se dit du processus électoral n’est vrai. Tout est construit sur un argumentaire fallacieux.

Aujourd’hui, aucune personne ne peut voler des élections. Sinon, l’opposition n’aurait pas pu gagner à Mbacké et dans d’autres localités si le pouvoir était capable de passer outre.

Donc, si Abdoulaye Wade va jusqu’à trainer dans la boue des experts reconnus au niveau international et dont le travail a été salué au Sénégal, sauf chez les boycotteurs des concertations, c’est qu’il a, lui-même, des problèmes. Personne ne peut les contester.

L’audit du fichier est sans appel. Si Wade vient nous parler de ses études dépassées, d’échantillonnage ou autre, c’est qu’il veut simplement semer le trouble dans l’esprit des Sénégalais.

Il devrait s’amender d’abord pour avoir  toujours accusé Abdou Diouf de voler des élections à travers les cartes israéliennes alors qu’elles lui ont permis de gagner à l’élection présidentielle de 2000. D’ailleurs, il devait être le dernier à parler. C’est le seul opposant dans le monde à avoir réussi à voler des élections en 1993 avec les ordonnances. Une situation qui a entrainé la mort du président du conseil constitutionnel. Donc qu’il arrête de tenter de semer le trouble dans la tête des Sénégalais.

Mr Ousmane Faye
Ancien membre du comité de suivi sur la refonte du fichier électoral.

Président, de la Coalition Manko Wattu Sénégal

1 commentaire
  1. Mayday dit

    Dof khélam dou téye

Les commentaires sont fermés.