Modern technology gives us many things.

Procès Khaf…Le tribunal accusé

Les avocats de Khalifa Sall récusent le tribunal qui juge leur client. Ils accusent magistrats et avocats de servir un cause politique…Comme l’avait dit Me Wade.

Les avocats de Khaifa Sall sont convaincus que le procès de leur client ne saurait être équitable  puisque les droits des prévenus ont été bafoués depuis le début de l’affaire.

« il est trop tard pour faire un procès équitable . le procès équitable c’est depuis la police contrairement à ce que pensent certaines personnes qui n’ont pas la maitrise des instruments juridiques internationaux », a soutenu Me Seydou Diagne.

L’avocat qui rappelle que les prévenus devaient être assistés de leurs avocats depuis l’enquête à la police estime que  cette procédure est nulle au moins pour ça parce que, rappelle-t-il, » ni Khlifa Sall, ni Mbaye Touré, ni aucun des autres personnes qui sont poursuivies et jugées par le tribunal, n’a eu  d’avocat lorsqu’ils ont été convoqués et entendus par la police. Donc, on ne voit pas de quoi le procès est équitable ».

« Un procès équitable puisque ça commence à la police, vous ne pouvez pas le faire pendant que l’on est chez le juge d’instruction ou pendant que la personne a été élue député et que son immunité parlementaire a été violée », a-t-il insisté.

Pour lui, »tout ce qui a été fait avant qu’on ne soit devant le juge Lamotte, ce sont des violations que eux-mêmes ont reconnu puisqu’ils sont retournés à l’Assemblée Nationale pour lever son immunité « .

« On ne peut plus continuer à espérer un procès équitable c’est pour cela que nous avons dit au juge Lamotte et au tribunal que le procès pour nous, ne sera équitable que s’ils décident de s’en arrêter là et puisque que l’Etat du Sénégal, à travers son ministre de la justice a dit que des instruments juridiques internationaux comme la directive de l’UEMOA qui dit que les avocats doivent être présents », a-t-il préconisé.

Les commentaires sont fermés.