Modern technology gives us many things.

200 milliards de Mimi…Niass n’a rien vu

Moustapha Niass qui présidait, hier, la journée d’études organisé par les jeunes de l’Alliance des Forces du Progrès (AFP) s’est prononcé sur les 200 milliards qui seraient recouvrés par l’Etat du Sénégal dans le cadre de la traque des biens mal acquis. A l’en croire il ne sait rien de cette histoire puisque c’est dans la presse qu’il a été informé sur cette question : « J’ignore tout de ces 200 milliards. C’est par la presse que j’apprends ce matin (hier, NDLR), y compris les détails concernant ces 200 milliards, parce que, je ne peux pas aller, dans l’espace de l’exécutif, cultiver le mais qui est cultivé la bas et laisser mon champ de manioc que l’on m’a confié, je vais cultiver mon manioc et laisser celui qui doit cultiver le maïs», a-t-il fait savoir.

Poursuivant, le président de l’Assemblée Nationale ajoutera : « Etant entendu que j’ai confiance en les capacités, en les pouvoirs, à l’intelligence de ceux qui cultivent le champs du maïs ».

« Je suis un citoyen sénégalais et ce qui se dit au Sénégal m’intéresse et je suis tous les jours cette question mais je n’ai pas le droit de m’en occuper parce que j’aurai quitté mon champ, celui que l’on m’a confié, c’est-à-dire diriger l’espace législatif pour aller dans la gestion de la CREI de 200 milliards ou 300 milliards non », a-t-il insisté.

Pour ce qui concerne la loi de finance qu’aurait voté l’Assemblée Nationale dans le cadre de la traque des biens mal acquis il soutiendra : « je n’ai pas souvenance  qu’une loi de finance rectificative ait été discuté ou voté sur 200 ou 300 milliards ».

Les commentaires sont fermés.