Modern technology gives us many things.

Traque des biens: Ousmane descend Mimi et ses milliards

Les 200 milliards qu’aurait recouvrés l’Etat dans le cadre de la traque des biens mal acquis continuent d’alimenter les débats. Selon Me Ousmane  Seye Aminata Touré qui a fait la révélation a fait une amalgame : «Elle parle de DP Word et de l’AIBD  et même si l’Etat a recouvré de l’argent, c’est par rapport à la politique d’assainissement des finances publiques, à la politique générale de la traque des biens mal acquis et non pas par rapport à l’exécution des décisions de justice qui ont été rendus par cette affaire », a expliqué l’avocat.

«  Mme Aminata Touré est une voix très autorisée mais il faut faire la différence entre les sommes recouvrés relativement aux décisions de justice qui ont été rendues par la CREI et les sommes recouvrées par rapport à la politique générale de la traque des biens mal acquis », a-t-il ajouté.

Ce dernier de faire une précision, même si l’Etat avait recouvré 200 milliards, il faut en défalquer les dépenses faites et les soustraire de la somme initiale. Ce qui fait, selon la robe noire, que l’on ne doit plus parler de 200 milliards : « Combien l’Etat a dépensé pour trouver cet argent par rapport aux frais des avocats, aux frais des experts, des investigations, des billets d’avion ça aussi, il faut dire combien l’Etat a dépensé comme ça en faisant la différence entre ce que l’Etat a reçu par rapport à l’exécution des décisions rendues et les dépense effectuées par l’Etat, le reliquat, c’est ce que l’on a recouvré en terme de biens mal acquis », a-t-il indiqué.

L’avocat n’a pas manqué de relever le caractère sélectif de la traque et de s’en désoler : « la procédure a été mal engagée et a visé certaines personnes en laissant de côté certaines personnes. Il faut que l’Etat revoie l’instrument juridictionnel chargé de réprimer. L’Etat doit évaluer de manière générale la politique des biens mal acquis et particulièrement cet instrument qui est la CREI », a-t-il fait remarquer.

1 commentaire
  1. DEUG REK dit

    JE VOUS AVAIS DIT QUE MIMI VA PERDRE MACKY….A PARTIR DE SES DÉCLARATIONS LES AVOCATS QUI RECLAMAIENT LEUR ARGENT POUVAIENT PORTER PLAINTE ….. SI L OPPOSITION N ETAIT PAS INDULGENTE ELLE POURRAIT MALMENER L ETAT ….DE QUELLE FACULTÉ DE DROIT EST SORTIE MIMI???? ON DIRAIT UNE ANALPHABETE QUI PARLE ….. JE VOUS AVAIS DIT QU ELLE FAISAIT DES AMALGAMES…..LES PREUVES QU ELLE BRANDISSAIT VONT ENFONCE MACKY….ET DIRE QU ELLE VOULAIT DIRIGER NOTRE POLITIQUE ÉTRANGÈRE…..MIMI N EST UNE FEMME D ETAT.

Les commentaires sont fermés.