Modern technology gives us many things.

Dialogue : boycott de Mankoo ? Des enfantillages

Le Mouvement des élèves et étudiants socialistes (MEES), s’est réuni, hier, en Assemblée générale, à la Maison du Parti socialiste. Dibcore Faye et ses camarades ont décidé d’appuyer la décision du Secrétariat exécutif national (SEN) prise lors de sa 53ème session pour une proposition d’exclusion des dissidents au Bureau politique lors de sa séance prochaine. Une décision, prise exclusivement, selon eux, pour la protection de l’identité du Parti socialiste : Organisation et Méthode.

Aux termes d’échanges sur le rapport d’évaluation des élections législatives, sur la vie du parti, le MEES trouve que le PS doit impérativement se séparer de ces adeptes de la théorie du complot. Aussi, ces jeunes lancent-il un appel à tous les membres du Bureau politique de voter dès l’entame de la prochaine session cette motion d’exclusion pour afin de consolider le Parti socialiste qui s’est toujours distingué.

Analysant la situation politique nationale, le MEES encourage le gouvernement dans son initiative de dialogue national et appelle tous les acteurs à des concertations, gage d’une démocratie participative pour la stabilité de notre modèle démocratique. Mais, il constate “avec regret l’attitude enfantine et irresponsable de coalition Mankoo Taxawu Senegaal (MTS) qui, en lieu et place d’un dialogue constructif, propose un deal sur le dos du peuple”. Mais, estiment ces jeunes, la justice restera ce qu’elle est et force restera à la loi. M. Faye et Cie de rappeler que c’est avec un dialogue sincère que le Sénégal est arrivé à adopter un code électoral consensuel en 1992, ce qui lui à valu deux alternances démocratiques.

 

Les commentaires sont fermés.