Seynabou Ndiaye Diakhaté
la nouvelle présidente de l'OFNAC (à gauche) et son prédécesseur, Nafy Ngom Kéita (à droite)

La président de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), Seynabou Ndiaye Diakhaté nommée par décret présidentiel n°2016-1004 du 25 juillet 2016 n’a rien fait depuis sa nomination….On peut aisément dire qu’elle est l’opposée de son prédécesseur Nafy Ngom Kéita qui tirait sur tout ce qui bouge…L’Etat a eu ce qu’il voulait : « une présidente de l’OFNAC muette et inactive » selon un membre de l’opposition.

Nafy Ngom Kéita a enregistré des plaintes contre des ministres, des PDG, des DG et même contre le frère du président qu’elle a auditionné. Elle ne laissait rien passer. Elle faisait un rapport annuel dans lequel elle mettait en cause la gestion de certains ministres…Et de certains DG.

Mais depuis sa nomination en juillet 2016 (1 an 3 mois), la magistrate Seynabou Ndiaye Diakhaté n’a produit aucun rapport…Selon certains membres de l’opposition « elle passe son temps dans des séminaires et des symposiums au lieu de traquer les corrupteurs et corrompus ».

« Pourquoi Seynabou Ndiaye Diakhaté ne fouille pas les politiciens qui donnent des millions à des militants par-ci et par-là ? Pourquoi n’attaque-t-elle pas les magistrats coupables de corruption ou encore certains hommes d’affaires qui virent des millions sur des comptes bancaires établis au Sénégal alors qu’ils vivent en France…On sait qu’elle a des amis hommes d’affaires impliqués dans des procès en France, un certain Guindo qui n’est pas du tout clean, pourquoi ne le fouille-t-elle pas ? » ajoute ce thiantacounes immigré en France…

La présidente de l’OFNAC doit se ressaisir et fouiller les vrais coupables…

PARTAGER