violence

La violence s’est invitée à la campagne pour les élections législatives. Depuis le début de la campagne pour les élections législatives, il ne se passe pas une journée sans que des caravanes ne soient attaquées. Au moment où certains bandent les muscles et promettent le feu à leurs adversaires, le maire de la Médina dénonce cette violence et lance un message de paix à l’endroit de ceux qui aspirent devenir des députés pour la treizième législature  » Nous tous, aspirons à être des représentants du peuple à l’Assemblée Nationale et nous tous  parlons d’une Assemblée de rupture. Donc, on doit arrêter la violence », a indiqué Bamba Fall.

Convaincu que « le pays n’a pas besoin de violence ou de sang versé », il soutiendra:  » Nous pouvons, de par la démocratie, nous exprimer sans pour autant nous battre ».

Il n’a pas manqué de rappeler que « dans une même famille, on peut se retrouver avec des membres de couleurs différentes et de partis ou de coalitions différents ». Suffisant pour qu’il invite tous les acteurs politiques à promouvoir la paix afin qu’ils puissent battre campagne et parler librement sans pour autant se battre:  » Dans toutes les coalitions, il y’a des gros bras et une sécurité qui n’obéissent pas parfois mais, d’où cela puisse venir, ce qui est important, c’est que cela doit cesser rapidement. Le Sénégal n’a pas besoin de ça », a dit Bamba Fall.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Nous savons très bien que vous êtes responsables de la moitié des violences que nous constatons sur la scène politique nationale. C’est vous les loups socialistes! bamba fall, Barthélemy et autres ce sont fait connaitre du grand public en commettant des actes de banditisme qui donne une image négative de la démocratie sénégalaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here