Modern technology gives us many things.

Législatives : ça ne sent pas bon pour le PDS à Touba

Pendant que le retour de l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, est annoncé pour juillet, son parti continue à subir des défections. En effet, après la députée Aïda Gaye, c’est le responsable politique et chef religieux de Keur Niang, Mame Mbaye Niang, qui vient de démissionner du Parti démocratique sénégalais avec force et fracas, direction l’Alliance pour la République.

M. Niang se dit outré par le traitement qui lui a été reservé lors des investitures. A l’en croire, le coordonnateur national, Oumar Sarr, et Me Madické Niang ont fait dans le favoritisme en investissant dans la liste nationale et départementale des leaders politiques qui avaient transhumé vers la Convergence Bokk Gis-Gis lorsque le PDS a perdu le pouvoir et qui ne sont revenus que tout dernièrement.

« Me Madické a choisi de militer à Touba et il a refusé de prendre ses responsabilités. Lui et ses acolytes nous ont imposé des gens que nous ne voulons pas comme leaders. Ils m’ont jeté à un lieu de la porte de sortie. Je suis placé à la 59ème position sur la liste nationale. Il suffit que la femme derrière moi cède le passage pour que je tombe. On m’a manqué de respect et je vais prendre ma revanche », a-t-il fulminé devant la presse.

Autant dire que les libéraux sont en danger à Touba où ils étaient naguère très populaires. Mais avec le maire de Dagana dont la gestion du parti est décriée de jour en jour, la victoire du PDS semble hypothéquée dans cette partie du Sénégal.

Les commentaires sont fermés.