Modern technology gives us many things.

Remous à Kaolack : Me Nafissatou Diop et Diène Farba Sarr s’en lavent les mains

Des jeunes nommés Pape Sarr et Pape Simakha, supposés respectivement proches de la responsable de l’Alliance pour la République à Kaolack, Me Nafissatou Diop, et du ministre de l’Habitat, Diène Farba Sarr, ont prévu de marcher, aujourd’hui, autorisation préfectorale ou pas, pour manifester leur colère d’avoir été zappés sur les listes pour les Législatives. Les deux responsables cités ont tôt fait de mettre les pendules à l’heure. Toute personne qui participera à cette manifestation l’aura fait de son propre gré mais pas avec leur aval. Pour dissuader les manifestants, ils se sont faits plus menaçants. « Tout jeune réputé appartenir à notre sensibilité, peut se considérer comme exclu si jamais il participait à cette marche », ont-ils averti comme s’ils s’étaient donné le mot.

On les comprend bien. Par les temps qui courent, mieux vaut mettre la pédale douce sur les ambitions politiques personnelles. Si l’on considère que de toute façon les listes ont déjà été élaborées et déposées, il ne sert plus à rien de vociférer et de faire dans la menace. Et Me Diop et M. Sarr ne veulent certainement pas être mêlés à ces enfantillages. Parce que, au-delà du fait qu’ils doivent donner l’exemple, jusqu’ici, ce sont les jeunes, les proches des hauts responsables qui auraient été zappés qui occupent l’espace médiatique pour proférer des menaces. Mais les principaux concernés n’ont toujours pas réagi. Comment le pourraient-ils d’ailleurs puisque les listes officielles n’ont pas encore été rendues publiques ?

Les commentaires sont fermés.