Modern technology gives us many things.

Législatives: La majorité de plus en plus confiante

La course pour les législatives s’annonce rude. Au lendemain du dépôt des listes pour ces élections qui se tiendront le 30 juillet 2017, tout le monde est sur le qui vive. Opposition et majorité se promettent l’enfer par presse interposée.

Mais l’opposition semble être sur la mauvaise pente dans cette affaire. Pourtant bien partie pour imposer la cohabitation au soir du 30 juillet prochain, Mankoo Taxawu Sénégal a été perdue par ses membres qui ont été très gourmands ce qui les a poussé à oublier l’objectif de cette coalition. Au lieu de mettre en avant l’intérêt du groupe chacun a pensé à sa propre personne ce qui leur a coûté une implosion de Mankoo qui a fini par faire dans du Tassaaroo. Résultat des courses, une multitude de sous-coalitions formée de part et d’autre.

Une situation qui permet à la majorité d’avoir espoir quand à une majorité confortable a l’Assemblée Nationale. Des sorties se multiplient dans le camp de Macky Sall pour faire des pronostics favorable à la majorité. Lamine Niang de l’APR en fait partie:  » Nous sommes convaincus que cette bataille des législatives seront remportés par la coalition Benoo Bokk Yakaar sur toute l’étendue du territoire. C’est cela qui est important pour avoir une majorité confortable à l’Assemblée Nationale et garantir la stabilité de notre pays, mais aussi, poursuivre les projets qui sont déjà entamés dans le prjet Sénégal émergent » , a-t-il dit convaincu ». Ce dernier de tacler l’opposition: « On met dans le paquet Dakar et c’est possible parce qu’en face, on a une opposition qui n’a aucune alternative crédible à proposer aux Sénégalais sinon de faire dans la désinformation et dans l’amalgame ».

1 commentaire
  1. negué dit

    plus organisée et mieux structurée, la coalition benno bokk yakaar constitue de plus en plus une force hégémonique sur l’espace politique national. Ces échéances électorales vont permettre de montrer sa force mobilisatrice à moins de deux ans de l’élection présidentielle de 2012.

Les commentaires sont fermés.